Nautisme
Trophée Malo : La cité corsaire met les 50 pieds multi à l'honneur

Actualité

Trophée Malo : La cité corsaire met les 50 pieds multi à l'honneur

Nautisme

Le premier Trophée Malo se déroulera du 27 au 29 juillet 2007 à Saint Malo. Cet événement rassemblera une dizaine de 50 pieds multicoques et viendra enrichir le programme de courses d'une classe en plein développement. Outre les régates qui seront visibles depuis la côte, le public pourra accéder au quai Duguay Trouin où seront basés les bateaux, rencontrer les marins en fin de journée ou encore assister aux toujours spectaculaires passages des écluses. Le déroulement des épreuves en baie de Saint Malo sera retransmis sur grand écran à l'issue des régates. Ils sont déjà 8 à avoir annoncé leur participation et les organisateurs en espèrent une dizaine. «L'idée est partie du Trophée Jean Stalaven qui se déroule en Côtes d'Armor, ce sponsor disposait* en effet d'un 50 pieds et a eu la bonne idée de prolonger son investissement en lançant un grand prix dans son département » explique Franck-Yves Escoffier. Le skipper malouin de Crêpes Whaou !, trois fois vainqueur du Rhum en trois participations, est très investi dans le développement de la Classe et présidera le comité d'organisation du Trophée Malo. «Nous en avons parlé à Rémy Gizard, le PDG de la Laiterie de Saint Malo, partenaire du projet 50 pieds de Victorien Erussard, il a très rapidement adhéré à cette idée » poursuit Franck-Yves. «La CCI et la Ville nous ont rejoints et la SNBSM, formidablement rodée pour l'organisation d'événements nautiques, a accepté de nous accompagner. Claude Renoult, le président de la SNBSM préside également notre comité de course » se réjouit le jeune Victorien Erussard, skipper de Laiterie de Saint Malo.

8 inscrits et 6 en attente de confirmation

Restait à convaincre les acteurs du spectacle. « Il y a déjà 8 bateaux en Manche et 12 multi 50 pieds avec la côte Atlantique, c'est un beau potentiel et nous espérons en réunir le maximum. Notre série a besoin d'événements pour communiquer et se faire connaître auprès du grand public et des partenaires potentiels. Voilà des années que je me bats pour que la classe se développe, je suis convaincu de son avenir. Aujourd'hui, ces bateaux sont ceux qui garantissent aux entreprises qui désirent communiquer le meilleur rapport qualité/prix. Ils sont rapides, spectaculaires et fiables et coûtent trois fois moins cher qu'un 60 pieds ORMA en budget de fonctionnement annuel » analyse Franck-Yves Escoffier. Un leitmotiv reprit par Rémy Gizard, le patron de la Laiterie de Saint Malo. « Nous avons participé à quatre Routes du Rhum depuis 1994, sur quatre séries différentes. Le 50 pieds multi nous apparaît aujourd'hui comme le meilleur support. Compte tenu des circonstances et des budgets démesurés des 60 pieds, pour nous, il n'y a pas d'hésitation. De surcroît, ce sont des bateaux fiables qui, dans de mauvaises conditions météo, obtiennent des performances meilleures que les 60 pieds. Concernant le Trophée Malo, nous nous sommes engagés sur cet événement quand nous avons vu, au départ de la Route du Rhum, que cette classe pouvait réunir une dizaine de bateaux. L'opération nous a semblé dès lors intéressante pour Saint Malo et pour nous aussi évidemment ».
Une motivation qui gagne du terrain et, actuellement, plusieurs skippers de 60 pieds ORMA viennent rejoindre les équipages en 50 pieds, alors que de jeunes navigateurs issus d'autres séries s'intéressent de plus en plus à cette Classe.
Pour l'heure, sont déjà inscrits au Trophée Malo : Laiterie de Saint Malo (Victorien Erussard), Crêpes Whaou ! (Franck-Yves Escoffier), Deleage & Diazo (Loïc Escoffier), Négocéane (Roger Langevin), Délirium (Hervé De Carlan), Gifi (Philippe Langlois), Victorinox (Danny Monnier) et PiR2 (Etienne Hochede). Six autres bateaux sont en attente de confirmation.
__________________________________________

- Voir le site du Trophée Malo