Construction Navale
TUI Cruises commande deux navires de plus

Actualité

TUI Cruises commande deux navires de plus

Construction Navale

Et de quatre ! Un mois et demi après avoir annoncé la commande de deux sisterships des Mein Schiff 3 et Mein Schiff 4, la compagnie allemande TUI Cruises double la mise avec une paire supplémentaire. Deux unités qui seront livrées en 2018 et 2019 par le chantier de Turku, en Finlande, officiellement repris par le constructeur allemand Meyer Werft, qui en possède désormais 70%, le reste du capital étant détenu par l’Etat finlandais.

Pour mémoire, Turku a livré en mai dernier le Mein Schiff 3, tête de série de cette nouvelle classe comprenant désormais six unités. Il s’agit de navires de 294 mètres et 99.300 GT comptant 1250 cabines. Alors que le Mein Schiff 4, dont l’assemblage d’achève, sera livré en mai 2015, les deux paquebots suivants seront mis en service en 2016 et 2017. Leur commande avait été révélée le 4 août, dans la foulée de l’annonce d’un accord entre le gouvernement d’Helsinki et Meyer Werft dans le cadre de la reprise de Turku, vendu par le groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding.  

 

Le Mein Schiff 3 en construction (© : MEYER TURKU SHIPYARD)

Le Mein Schiff 3 en construction (© : MEYER TURKU SHIPYARD)

 

Menacé de fermeture, le dernier grand chantier naval finlandais repart donc de l’avant. Une très bonne nouvelle pour l’industrie locale, mais aussi pour Meyer Werft, qui a su saisir l’occasion pour compléter les capacités de production de son chantier de Papenburg, plein pour plusieurs années. Pour autant, même si le constructeur allemand a probablement réalisé une très bonne affaire, il va devoir remettre à niveau Turku. Le site, qui n’emploie plus que 1350 personnes après plusieurs vagues de suppressions de postes, nécessite des investissements pour moderniser son outil industriel. Quant au personnel, la moyenne d’âge des ouvriers est très élevée et l’encadrement devra être renforcé.

 

Leader mondial avec un carnet de commandes de 14 paquebots

 

Avec l’appoint des Finlandais, rebaptisés Meyer Turku Shipyard, le groupe allemand consolide sa place de leader mondial de la construction de navires de croisière. Son carnet de commandes compte aujourd’hui 14 paquebots à réaliser d’ici 2019 pour une valeur totale de 11 milliards de dollars (7.6 milliards d’euros). Papenburg se taille pour le moment la part du lion (9 navires pour près de 6 milliards d’euros) avec trois unités du type Quantum of the Seas (167.800 GT, 2094 cabines) pour Royal Caribbean International, quatre navires du type Breakaway Plus (164.600 GT, 2100 cabines) pour Norwegian Cruise Line et deux navires de 150.000 GT et 1680 cabines pour Star Cruises.

 

Meyer Werft compte donc pour le moment deux clients principaux, en l’occurrence deux Américains, numéros 2 et 3 mondiaux du secteur : Royal Caribbean Cruises Ltd (RCCL), dont RCI et TUI Cruises sont des filiales, ainsi que NCL, dont la compagnie asiatique Star Cruises est toujours actionnaire (à 36%). Et le constructeur allemand entend bien garnir son carnet de commandes avec d’autres clients. Il caresse notamment l’espoir de voir revenir AIDA Cruises suite aux déboires rencontrés par le Japonais Mitsubishi sur la construction des deux nouveaux paquebots de cette filiale de l’Américain Carnival (leader du secteur), qui avait fait réaliser ses 7 navires précédents à Papenburg.  

 

TUI Cruises s'est lancée il y a cinq ans avec le Mein Schiff 1 (© : MICHEL FLOCH)

TUI Cruises s'est lancée il y a cinq ans avec le Mein Schiff 1 (© : MICHEL FLOCH)

 

TUI face à AIDA pour la conquête du marché allemand

 

Ironie de l’histoire, si AIDA Cruises, spécialisée sur le marché germanophone, a abandonné au moins momentanément Meyer Werft, ce dernier, via Turku, est désormais l’outil avec lequel sa grande concurrente, TUI Cruises, lance un vaste plan de développement. La commande de quatre nouveaux navires en quelques semaines est en effet un signal très fort pour cette jeune compagnie, créée en 2009 par RCCL et le voyagiste allemand TUI. D’abord exploitée avec deux anciens paquebots de Celebrity Cruises (autre filiale du groupe Royal Caribbean), le Mein Schiff 1 (ex-Celebrity Galaxy) depuis 2009 et le Mein Schiff 2 (ex-Celebrity Mercury) depuis 2011, TUI Cruises a reçu avec le Mein Schiff 3, en mai dernier, son premier navire neuf. Un bateau très réussi et manifestement apprécié par la clientèle, qui permet à l’opérateur de proposer un produit spécifique et adapté au marché allemand. Après une première phase d’implantation, TUI Cruises passe clairement à l’offensive face à AIDA Cruises, traduisant la volonté de RCCL d’accroître sa présence sur le second marché d’Europe. 

 

 

Meyer Turku (ex-STX FINLAND) Meyer Werft | Toute l'actualité du groupe allemand de construction navale