Croisières et Voyages
TUI va transférer Hapag-Lloyd Cruises à sa JV avec RCCL

Actualité

TUI va transférer Hapag-Lloyd Cruises à sa JV avec RCCL

Croisières et Voyages

Le groupe allemand TUI a décidé de réorganiser son activité croisière en transférant à TUI Cruises, sa société commune avec l’armateur américain RCCL, la compagnie de luxe Hapag-Lloyd Cruises. L’accord, qui valorise cette société à 1.2 milliard de dollars, a été conclu la semaine dernière. Les partenaires espèrent une entrée en vigueur à l’été.

Cette opération doit permettre de consolider TUI Cruises avec une branche dédiée au segment du luxe et aux croisières d’expédition. Hapag-Lloyd Cruises, qui a intégré le groupe TUI en 2014, exploite actuellement cinq navires : deux unités principales, l’Europa (198.6 mètres, 28.900 GT, 204 cabines) et l’Europa 2 (225.4 mètres, 39.500 GT, 251 cabines) mises en service en 1999 et 2013, ainsi que trois navires d’expédition. Les tout nouveaux Hanseatic nature et Hanseatic inspiration (138 mètres, 16.100 GT, 120 cabines) mis en service l’an dernier, ainsi que le vieux Bremen (6752 GT, 82 cabines) datant de 1990 et qui, à l’instar de l’ex-Hanseatic (8378 GT, 92 cabines) construit en 1993 et retiré du service suite à l’arrivée des nouvelles unités, va lui aussi prendre sa retraite à l’occasion de la livraison en 2021 de l’Hanseatic Spirit, qui sera comme ses aînés construits par Vard.  

 

 

 

Quant à TUI Cruises, fondée en 2007, la compagnie positionnée sur le marché allemand aligne à ce jour sept paquebots, dont six très récents. Les deux derniers sont les Mein Schiff 1 et Mein Schiff 2, navires de 315 mètres, 111.500 GT et 1437 cabines livrés en 2018 et 2019 par le chantier finlandais Meyer Turku. Ils sont une évolution des Mein Schiff 3, Mein Schiff 4, Mein Schiff 5 et Mein Schiff 6 (295 mètres, 99.800 GT et 1267 cabines) mis en service entre 2014 et 2017. Alors que la compagnie arme toujours le vieux Mein Schiff Herz (ex-Celebrity Mercury, ex-Mein Schiff 2), navire de 248 mètres, 71.500 GT et 900 cabines datant de 1996, elle a passé commande à Meyer Turku d’un paquebot supplémentaire, le futur Mein Schiff 7, dont la livraison est prévue en 2023.

 

Le Mein Schiff 1 (© MEYER TURKU)

Le Mein Schiff 1 (© MEYER TURKU)

 

Viendront ensuite les deux premiers d’une nouvelle série de navires d’environ 160.000 GT dotés d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Ils seront produits par les chantiers italiens Fincantieri, les livraisons étant prévues en 2024 et 2026.

- Voir notre reportage sur l'Hanseatic inspiration

- Voir notre reportage à bord de l'Europa 2

- Voir notre reportage sur les Mein Schiff 3 et 4

 

undefined