Construction Navale
Ulstein se lance sur le marché des croisières d’expédition

Focus

Ulstein se lance sur le marché des croisières d’expédition

Construction Navale

« Rester différent », c’est bien le créneau d’Ulstein, même lorsque le groupe norvégien décide de se lancer dans un tout nouveau secteur, celui des navires de croisière d’expédition. Un segment devenu populaire en Norvège où les chantiers, dans l’obligation de se diversifier pour ne plus dépendre du seul secteur de l’offshore, se tournent vers ce nouveau marché.

 

(

(© ULSTEIN)

 

Chez Ulstein, l’innovation est au cœur de la culture du groupe familial bientôt centenaire. L’innovation, mais pas dans la précipitation. Frappé comme les autres par la dégringolade du marché des navires offshore, Ulstein a choisi de rester fidèle à son approche habituelle, penser en dehors des clous et dans la plus grande des rigueurs. « Notre culture n’est pas celle du risque. Notre culture c’est d’être très bons dans ce que nous faisons. Alors nous avons choisi, depuis un an, de faire nos devoirs, de beaucoup travailler en interne de manière à pouvoir présenter une offre qui soit la meilleure possible », explique-t-on au siège du groupe à Ulsteinvik.

 

(

(© ULSTEIN)

 

Le groupe Ulstein est « financièrement stable » et même si le carnet de commandes est loin d’être au beau fixe, on y affiche un optimisme serein. « Les cycles du marché maritime, nous connaissons. Nous avons toujours eu l’habitude de penser en termes de génération, pas dans le court terme ». Alors depuis plusieurs mois, les ingénieurs et designers ont pris le temps de plancher sur de nouveaux concepts de navires d’exploration. « Un segment sur lequel, avec notre expérience, nous pouvons apporter de solides avantages », souligne Øyvind Gjerde Kamsvåg, responsable Design chez Ulstein. La stabilité, la propulsion à différentes allures, la mise en œuvre d’annexes et le transfert de passagers, la navigation en milieu polaire… autant de paramètres que les ingénieurs du constructeur connaissent bien grâce à leur expérience dans les navires de servitude à l’offshore. A cette technicité s’ajoute le goût d’Ulstein pour le design, un secteur dans lequel le groupe est clairement identifié comme précurseur.

 

(

(© ULSTEIN)

 

« Nous avons réfléchi sur l’ensemble des compartiments que constitue l’expérience de la navigation sur un bateau d’expédition : le confort des passagers à bord, mais également lors de leurs sorties en excursions, pour lesquelles nous avons mis au point des embarcations spécifiques ainsi que des stations de mise à l’eau sécurisées ». Nous avons aussi réfléchi à offrir un maximum de visibilité grâce à des angles originaux, et nos « exploration wings situés sur l’étrave ». Une expérience plutôt qu’un simple embarquement, « au plus près de la nature » avec des salons sur le pont et avec des visions sous-marines.

 

(© ULSTEIN)

(© ULSTEIN)

(© ULSTEIN)

(© ULSTEIN)

 

Ulstein propose plusieurs modèles de navires, « avec ou sans X-Bow – l’étrave inversée inventée en 2005 par le groupe Ulstein » et même avec la possibilité d’inclure le nouveau concept de poupe X-Stern. Plusieurs modèles sont d’ores et déjà au catalogue, pour des tailles allant de 100 à 165 mètres, soit jusqu’à environ 800 passagers. « L’idée est, comme pour tous nos autres navires, de pouvoir construire ces bateaux ici en Norvège ou dans n’importe quel chantier dans le monde ».

A Ulsteinvik, on croit fortement dans ce marché prometteur dont on prédit une croissance de 40% dans les années à venir. Et l’on évoque des « projets déjà bien engagés », peut-être du côté du très prometteur marché chinois.

 

Ulstein