Construction Navale
UMP et PS veulent la création d'une banque d'investissement publique

Actualité

UMP et PS veulent la création d'une banque d'investissement publique

Construction Navale

En cette période électorale, l'annulation de la commande à Saint-Nazaire de deux paquebots destinés à Viking River Cruises prend bien évidemment une tournure politique. A droite comme à gauche, où la ré-industrialisation du pays a été érigée en priorité par les différents candidats, la mésaventure nazairienne met en lumière certaines déficiences françaises en matière de financement. L'incapacité des banques à réunir un tour de table pour que cette commande puisse entrer en vigueur suscite la consternation des personnels et syndicats de STX France. Une situation qui ne touche d'ailleurs pas que la navale, mais aussi bien d'autres secteurs industriels, sans compter que les difficultés pour obtenir des prêts sont aussi bien valables pour les grands groupes que pour les petites entreprises.
Suite à l'annonce de la mauvaise nouvelle, les élus locaux ont réagi et alerté les instances nationales. Au Parti Socialiste comme à l'UMP, on défend l'idée d'une banque publique d'investissement à même de se substituer aux établissements privés, si ceux-ci font défaut. Marie-Odile Bouillé, députée PS de Loire Atlantique (Saint-Nazaire), rappelle que la création d'une telle structure est justement la première mesure du programme de François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle : « Cet échec du financement (des paquebots de Viking) donne toute sa force à la proposition de François Hollande de créer une banque publique d'investissement qui en complément de fonds régionaux accompagnera le développement des entreprises stratégiques. Cette banque publique jouera le rôle que refusent de jouer aujourd'hui les banques privées qui ne permettent pas aux grandes et petites entreprises un accès au crédit. Or l'accès aux prêts est une condition essentielle du développement de notre industrie ».

Pour sa part, Philippe Boënnec, député de Loire Atlantique (Pornic) et Secrétaire national de l'UMP en charge de la mer, rappelle l'importance du soutien de l'Etat à la navale : « L'Etat a fortement soutenu les chantiers depuis quatre ans, en entrant dans le capital de STX France à hauteur de 33%, en commandant dans le cadre du plan de relance de l'économie un bâtiment de projection et de commandement pour la marine, et en facilitant l'obtention de certains contrats, comme celui des BPC russes, tout en travaillant pour trouver des solutions de financement aux projets de paquebot de MSC. Sans cela, le chantier aurait probablement fermé ». Ce rappel effectué, l'élu reconnait qu'il y a un problème avec le financement des projets : « Il va falloir que les banques privées jouent leur rôle », estime-t-il, tout en plaidant lui-aussi pour la création d'un établissement public. « J'y suis très favorable. C'est indispensable car les industries ne peuvent pas fonctionner sans la participation d'organismes financiers. Or, si le privé ne participe pas, nous devons avoir un organisme qui puisse intervenir en utilisant les fonds souverains. C'est pourquoi nous travaillons sur la création d'une structure alliant la Banque Postale et la Caisse des Dépôts et Consignations ». Ce projet, annoncé fin 2011, a été imaginé à l'origine pour intervenir au niveau du financement des collectivités locales. Toujours en attente de mise en oeuvre, il pourrait donc, d'après Philippe Boënnec, également s'intéresser au soutien de l'industrie.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire