Energies Marines
Un ancien patrouilleur néerlandais en chien de garde du parc éolien de Saint-Nazaire
ABONNÉS

Actualité

Un ancien patrouilleur néerlandais en chien de garde du parc éolien de Saint-Nazaire

Energies Marines
Marine Marchande

Depuis l’été dernier, un ancien patrouilleur de la Koninklijke Marechaussee, équivalent néerlandais de la Gendarmerie maritime, est chargé d’assurer la surveillance du site de construction du futur parc éolien offshore de Saint-Nazaire. Une origine repérée par nos confrères du quotidien régional Ouest France.

Il s’agit de l’ex-Glinder, construit par le chantier Damen de Gorichem, aux Pays-Bas, qui l’a livré fin 2007. Mis en service en janvier 2008, il s’agissait à l’époque de la principale unité de la Koninklijke Marechaussee. Du type Stan Patrol 3407, ce patrouilleur à coque acier et superstructure en aluminium mesure 34.4 mètres de long pour 7 mètres de large et présente un tirant d’eau de 1.6 mètre. Il peut atteindre la vitesse de 15.5 nœuds, sa propulsion (2088 kW) étant assurée par deux moteurs diesels Caterpillar. Il dispose à l’arrière d’une rampe permettant de déployer un semi-rigide d’intervention. Armé par quatre marins, il peut embarquer à la journée jusqu’à huit personnes supplémentaires.

Dix ans après sa livraison, la Koninklijke Marechaussee a revendu en octobre 2017 le Glinder à la société Groen Offshore Guard and Support,

Port de Nantes Saint-Nazaire