Pêche
Un bateau de pêche chinois coulé par les garde-côtes argentins

Actualité

Un bateau de pêche chinois coulé par les garde-côtes argentins

Pêche

Un bateau chinois, pris en flagrant délit de pêche illégale, a été coulé par les garde-côtes argentins alors qu’il tentait de s’échapper vers les eaux internationales. L’ensemble de l’équipage, constitué de 32 marins, a pu être sauvé et le capitaine livré à la justice argentine. Les faits se sont déroulés le 15 mars, au large du port patagonien de Puerto Madryn. Le Lu Yan Yuan Yu 010 a été repéré par les moyens navals et aéronautiques des garde-côtes alors qu’il était en action de pêche dans la zone économique exclusive argentine.

Sommé de se dérouter, il aurait refusé d’obtempérer, éteint ses feux, ignoré tous les signaux envoyés et fait route vers les eaux internationales pour échapper aux patrouilleurs argentins venus l’appréhender. Selon les autorités navales, le bateau chinois aurait manqué, à plusieurs reprises, d’entrer en collision avec les garde-côtes. Ceux-ci ont fini par ouvrir le feu et ce n’est qu’une fois qu’il était en train de couler que le bateau chinois aurait stoppé.

Ce n’est pas le premier incident impliquant la flotte de pêche chinoise, très active dans la zone. Déjà en février, des échanges musclés avaient eu lieu entre les garde-côtes argentins et un autre bateau surpris en flagrant délit de pêche illicite. On estime à près de 2500 le nombre d’unités chinoises de pêche. Beaucoup d’entre elles se trouvent au large de l’Afrique de l’Ouest ou en Atlantique Sud.

Pêche