Marine Marchande
Un BSAD de Brest repositionné à Cherbourg
ABONNÉS

Actualité

Un BSAD de Brest repositionné à Cherbourg

Marine Marchande
Défense

Dans le cadre du renforcement des moyens affectés à la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, l’un des deux bâtiments d’assistance, de soutien et de dépollution (BSAD) basés à Brest sera redéployé l’été prochain à Cherbourg. Le fait qu’un BSAD soit basé pour la première fois à la pointe du Cotentin avait été annoncé fin 2017 et reconfirmée récemment par l’amiral Ausseur, qui vient de quitter ses fonctions de préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Les moyens existants

Plusieurs options ont été envisagées concernant ce nouveau moyen. Celle de l’affrètement par la Marine nationale d’un navire supplémentaire a été rapidement abandonnée, pour des questions évidemment budgétaires. Restait donc la possibilité d’un redéploiement, sachant que la flotte dispose aujourd’hui de quatre BSAD affrétés auprès de deux armateurs français : le Jason et l’Ailette (Les Abeilles/Bourbon) à Toulon, ainsi que l’Argonaute (Bourbon) et le VN Sapeur (SeaOwl) à Brest. Ils complètent un dispositif comprenant également quatre remorqueurs d’intervention, d’assistance et de sauvetage armés pour le compte de la marine par la société Les Abeilles International (filiale de Bourbon) : l’Abeille Languedoc à Boulogne, l’Abeille Liberté à Cherbourg, l’Abeille Bourbon à Brest et l’Abeille Flandre à Toulon.

Certains plaidaient pour la montée d’un BSAD toulonnais à Cherbourg, arguant que l’activité des moyens de sauvetage sur la façade méditerranéenne était plutôt réduite. Une solution qui avait néanmoins été écartée, non sans raison du reste, la collision entre le roulier Ulysse et le porte-conteneurs CLS Virginia au large de la Corse démontrant que si les interventions ont été plutôt rares ces dernières années, le moindre accident d’envergure nécessite la mobilisation de très importants moyens.

L’Argonaute ou le VN Sapeur ?

Restait l’option, actée selon nos informations, de redéployer un BSAD brestois sur Cherbourg. Ce sera donc l’Argonaute ou le VN Sapeur. Le choix du navire ne serait pas encore définitivement arrêté mais, si l’on se base sur un certain nombre de critères, le premier paraitrait avoir plus de chances de déménager.

 

Le BSAD VN Sapeur (©  MICHEL FLOCH)

Le BSAD VN Sapeur (©  MICHEL FLOCH)

 

Ce redéploiement en Normandie d’un moyen brestois offre le meilleur compromis entre les besoins opérationnels sur les deux façades, leur proximité géographique et la nécessité d’adapter le dispositif à moyens constants. La pointe Bretagne

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française