Défense
Un cas de Covid-19 à bord, la frégate belge quitte le groupe aéronaval français

Actualité

Un cas de Covid-19 à bord, la frégate belge quitte le groupe aéronaval français

Article gratuit
Défense

La frégate Leopold I, qui faisait partie de l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle, a quitté prématurément le groupe aéronaval français et doit regagner demain sa base de Zeebrugge. Cela, suite à la confirmation d’un cas de coronavirus à bord, comme l’a confirmé hier le ministère belge de la Défense à l’agence de presse Belga. Le marin atteint de Covid-19 a été évacué il y a quelques jours à Den Helder, aux Pays-Bas. Des mesures de précaution vont être mises en place pour assurer la sécurité sanitaire lors du retour du Leopold I et de son équipage, constitué d’environ 150 marins. Les autorités belges souçonnent que le malade a été contaminé lors de l'une des escales précédentes de la frégate, à Malaga ou Brest. 

Concernant le Charles de Gaulle et les autres bâtiments français du groupe aéronaval, on assure toujours à l'état-major qu’il n’y a pas de suspicion de Covid-19 à bord de ces unités. Le groupe aéronaval, actuellement déployé en mer du Nord, a notamment réalisé un bref exercice en fin de semaine dernière avec le SNMG1, l’une des forces navales permanentes de l’OTAN, qui évolue en ce moment autour de la Scandinavie.

Parti le 21 janvier de sa base varoise dans le cadre de la mission Foch, le Charles de Gaulle devrait être de retour à Toulon fin avril.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs. 

Le GAN évoluant avec le SNMG1 en fin de semaine dernière (© MARINE NATIONALE)

Le GAN évoluant avec le SNMG1 en fin de semaine dernière (© MARINE NATIONALE)

 

Marine Belge | Toute l'actualité de la Composante marine Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime