Pêche
Un chalutier néerlandais dérouté pour la seconde fois en trois mois

Actualité

Un chalutier néerlandais dérouté pour la seconde fois en trois mois

Pêche

Déjà dérouté sur Dunkerque et saisi en décembre dernier pour pêche illicite dans une zone interdite aux pêcheurs étrangers, le chalutier néerlandais Cornelia Adriana a, de nouveau, été surpris par les autorités françaises. Le 16 mars, en soirée, une équipe de contrôle du patrouilleur des Affaires maritimes Thémis a procédé à l'inspection du Cornelia Adriana, à environ 10 milles du port de Dunkerque. En tout, six infractions ont été relevées, découlant de l'usage de chaluts non conformes. Sur décision de la direction départementale des territoires et de la mer (délégation à la mer et au littoral) du Nord, le navire a été dérouté vers Dunkerque où il a été saisi sur décision de la même autorité. Celle-ci a également saisi les deux chaluts et le montant de la vente des 4.7 tonnes de poisson pêchées en infraction (6500 euros). Conformément aux dispositions du code rural et de la pêche maritime, le juge des libertés et de la détention a confirmé le 18 mars les saisies opérées. De ce fait, les chaluts sont conservés par la DDTM/DML ainsi que les 6500 euros du produit de la pêche dans l'attente du jugement. Le juge des libertés et de la détention avait fixé à 20.000 euros la caution nécessaire à la levée de la saisie. L'armateur s'étant acquitté immédiatement de cette somme, le Cornelia Adriana a pu appareiller dès le 18 au soir.
Le Tribunal correctionnel jugera cette affaire le 14 juin prochain, date à laquelle la justice examinera également, sur le fond, les infractions déjà relevées le 14 décembre dernier (l'armateur s'était alors acquitté d'une caution de 15.000 euros).

Affaires maritimes | Toute l'actualité de l'administration maritime française