Vie Portuaire
Un chantier de déconstruction de navires à Saint-Nazaire ?

Actualité

Un chantier de déconstruction de navires à Saint-Nazaire ?

Vie Portuaire

Après la construction navale, va-t-on assister à la création d’un chantier de démantèlement de bateaux à Saint-Nazaire ? Le projet, très sérieux, n’est pas porté par STX France mais par le Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire, qui étudie la faisabilité d’utiliser les formes de radoub 1, 2 et 3 du bassin de Penhoët pour permettre à un ou plusieurs opérateurs privés d’établir une telle activité. Jusqu’ici, ces formes, qui peuvent accueillir des navires de différentes tailles, allant jusqu'à près de 200 mètres, ont été exclusivement dédiées à la réparation navale, mais elles sont loin d’être occupées en permanence.  D’où l’idée de l’autorité portuaire de développer une fonction complémentaire sur le site en se servant des installations existantes.

Dans cette perspective, le GPMNSN a élaboré un dossier qui a été soumis par le préfet de Loire Atlantique à l’Autorité environnementale du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD). Un dossier destiné à permettre la réalisation de l’enquête publique préalable à la délivrance d’une autorisation au titre de la législation relative aux installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Pour voir le jour, le chantier de démantèlement ligérien devra faire l’objet d’un arrêté préfectoral qui intègrera les résultats de la procédure administrative et de l’enquête publique, ainsi que des éléments d’application de la loi sur l’eau, à laquelle la réparation navale comme la déconstruction sont assujetties.

 

 

Les formes 1 à 3 àdans le bassin de Penhoët  (©  GEOPORTAIL)

Les formes 1 à 3 àdans le bassin de Penhoët  (

Port de Nantes Saint-Nazaire