Vie Portuaire
Un chantier italien choisi pour reprendre la réparation navale marseillaise

Actualité

Un chantier italien choisi pour reprendre la réparation navale marseillaise

Vie Portuaire

Le grand port maritime de Marseille (GPMM) a choisi San Giorgio del Porto pour reprendre l'activité de réparation navale lourde. Le chantier italien, implanté à Gênes, a vu son dossier retenu à l'issue de l'appel à projets pour la mise à disposition des formes 8 et 9, ainsi que des bâtiments et ateliers associés. S'ouvre désormais une période de négociations entre le lauréat et le GPMM qui permettra d'aboutir à la signature d'une convention définissant les conditions d'occupation du site soumis à appel à projets. Le port vise, en tous cas, le démarrage d'une activité fin mars 2010, soit un an après la liquidation judiciaire d'Union Naval Marseille. « L'objectif était de choisir un opérateur industriel exclusif et bénéficiant d'une expérience récente dans le traitement de navires à forte valeur ajoutée afin de reconstituer un pôle d'activités de réparation navale industrielle performant dans le port de Marseille-Fos », explique le GPMM.

Port de Marseille