Energies Marines
Un démonstrateur d’hydrolienne flottante inauguré aux Pays-Bas

Actualité

Un démonstrateur d’hydrolienne flottante inauguré aux Pays-Bas

Energies Marines

Comme pour un bateau, elle a eu le droit à son baptême avec une marraine, en la personne de la maire de Texel, aux Pays-Bas. La cérémonie s’est déroulée le 9 avril dans le port de Den Helder, où a donc vu le jour la première hydrolienne flottante néerlandaise.

Ce démonstrateur a été développé et réalisé par un consortium regroupant Bluewater Energy Services (conception de structures offshore), les chantiers Damen, Acta Marine (exploitation de bateaux de travaux maritimes côtiers), Tocardo et Schottel Hydro (turbines), TKF (câbles), Vryhof Anchors (ancrage), Nylacast (matériaux composites), le centre d’essais TTC (Tidal Testing Center), Niron Staal (constructions en acier), Van Oord (travaux offshore), l’Institut royal de recherche maritime des Pays Bas et le port de Den Helder.  

 

 

Réunis depuis 2009, ces partenaires privés et publics ont travaillé sur le concept BlueTEC, portant sur une plateforme flottante supportant une ou plusieurs turbines, avec des rotors classiques ou des lames verticales. Ancrées au large des côtes, dans une zone de courants favorables, ces hydroliennes auront à terme une puissance unitaire de 2 à 3 MW, le consortium imaginant de développer des champs d’une puissance de 50 à 500 MW.

Le prototype inauguré la semaine dernière à Den Helder est un modèle réduit des futures unités de série. Equipé d’une petite turbine de 200 kW, il sera prochainement immergé au large de l’île de Texel, en mer de Wadden, afin d’être testé en conditions réelles. Ses performances et son comportement seront notamment validés à l’occasion d’une période d'expérimentation.

 

 

Les industriels néerlandais entendent ensuite se servir de ce démonstrateur mobile pour effectuer des campagnes d’essais à travers le monde. On parle notamment des Philippines, de l’Indonésie et de certaines zones du Pacifique, où le prototype serait transporté par cargo et testé afin de valider le potentiel des sites et convaincre les clients potentiels d’opter pour ce concept.

Par rapport aux hydroliennes classiques, posées sur le fond de la mer, l’énorme avantage de ce système est en effet sa souplesse d’emploi. Il peut ainsi être acheminé en modules complets conteneurisables (comprenant le flotteur, la turbine et les équipements, y compris l’ancrage et les câbles de puissance) par camion et bateaux puis installé facilement en mer. Le retour au port pour une maintenance majeure est également plus simple. Selon les membres du consortium BlueTEC, les coûts sont de fait significativement réduits, notamment en termes de construction, de transport et d’installation. 

 

Damen