Défense
Un dernier rechargement de cœur pour le Rubis
ABONNÉS

Actualité

Un dernier rechargement de cœur pour le Rubis

Défense

Concomitamment à la décision de réparer la Perle, un ultime prolongement du Rubis a été acté. Tête de série des six premiers sous-marins nucléaire d’attaque français, ce dernier, opérationnel depuis 1983, devait être désarmé en 2017. Mais le Suffren, tête de série du programme Barracuda, ayant connu un retard de trois ans, il avait alors été décidé, suite à des expertises, de prolonger le Rubis de trois ans. Suite à un solide arrêt technique, il pouvait demeurer en flotte jusqu’au début 2021. Mais la Perle, qui devait revenir en flotte l’année prochaine à l’issue d’un ultime arrêt technique majeur, a été victime en juin dernier d’un grave incendie. Pour la réparer, il va falloir remplacer ses deux tranches avant par une section identique prélevée sur le Saphir, désarmé en 2019. Mais la Perle ne pourra être de nouveau opérationnelle avant le printemps 2023. Pour compenser cette absence, le Rubis est donc une nouvelle fois prolongé, ce qui va nécessiter un rechargement de son cœur nucléaire en 2021, a appris Mer et Marine. Ainsi, le

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française