Défense
Un destroyer américain de nouveau avec le Charles de Gaulle

Actualité

Un destroyer américain de nouveau avec le Charles de Gaulle

Défense

Engagé depuis la fin septembre en Méditerranée orientale contre le groupe terroriste Daech, le groupe aéronaval français intègre de nouveau un destroyer américain. Après l’USS Ross, qui a participé à l’escorte du Charles de Gaulle jusqu’au début du mois de novembre, l’USS Mason a rallié le porte-avions français la semaine dernière. Ce bâtiment du type Arleigh Burke est un élément précurseur du Carrier Strike Group 10, emmené par le porte-avions USS Dwight D. Eisenhower, qui a quitté le golfe Persique il y a quelques jours pour mettre le cap sur la Méditerranée orientale avant de rentrer aux Etats-Unis.

 

L'USS Mason (© : US NAVY)

L'USS Mason (© : US NAVY)

 

Alors que la mission du Charles de Gaulle a été prolongée jusqu’à la mi-décembre, les deux groupes aéronavals devraient se côtoyer prochainement, mais pour une courte période.

Ces dernières semaines, la composition du GAN français a significativement évolué. La frégate antiaérienne Cassard a été remplacée par le Forbin au début du mois, alors que le Chevalier Paul et la frégate allemande Augsburg ont quitté le groupe mi-novembre, au moment où arrivait le La Fayette. De retour de déploiement en océan Indien, ce dernier n’a toutefois réalisé qu’un court passage, étant remplacé il y a quelques jours par le Guépratte. La frégate anti-sous-marine Jean de Vienne veille toujours sur le Charles de Gaulle, alors qu'un sous-marin nucléaire d’attaque et un avion de patrouille maritime Atlantique 2, qui opère depuis Chypre, sont également rattachés au groupe aéronaval.  

 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française US Navy / USCG