Défense
Un deuxième porte-avions américain en océan Indien ?

Actualité

Un deuxième porte-avions américain en océan Indien ?

Défense

Alors que le président Bush a décidé, la semaine dernière, d'augmenter les effectifs déployés en Irak, Washington pourrait envoyer un second message, cette fois en direction de l'Iran. Selon des sources émanant Pentagone, un groupe aéronaval articulé autour du porte-avions USS John C. Stennis pourrait rejoindre la task force de l'USS Dwight D. Eisenhower, déjà présente dans le nord de l'océan Indien. Un tel déploiement naval n'avait pas été enregistré depuis le début de la guerre d'Irak, en 2003, lorsque l'essentiel des frappes aériennes contre les troupes de Saddam Hussein avaient été réalisé par les appareils de l'US Navy. Du type Theodore Roosevelt, le porte-avions nucléaire Stennis, livré en 1995, embarque 71 avions et hélicoptères, dont 45 F/A 18. Ce navire de 100.000 tonnes en charge est dérivé de la classe Nimitz, dont fait partie l'Eisenhower (94.000 tonnes, 71 appareils), entré en service en 1977. Pour les Etats-Unis, comme l'Europe, la région très instable de l'océan Indien est stratégique, la plupart des lignes maritimes en provenance d'Asie et les importations de pétrole issues du golfe Persique transitant par cette zone. L'arrivée d'un second porte-avions, outil d'intervention et de dissuasion par excellence, ne serait donc pas anodin. Outre les USA, la France a également décidé d'envoyer le Charles de Gaulle en océan Indien, de février à mai prochains. Il s'agit, pour Paris, d'utiliser cet instrument très précieux une dernière fois avant le premier arrêt technique majeur du bâtiment, un grand carénage qui laissera la France sans capacité de projection aéronavale entre mi-2007 et début 2009.

US Navy / USCG