Défense
Un deuxième porte-avions américain entre dans le golfe Persique

Actualité

Un deuxième porte-avions américain entre dans le golfe Persique

Défense

Alors que la passe d'armes diplomatique se poursuit entre Londres et Téhéran sur la libération des 15 marins britanniques faits prisonniers vendredi dernier, l'USS John C. Stennis est entré mardi dans le golfe persique. Le porte-avions nucléaire et son escorte ont rejoint le groupe aéronaval du Dwight D. Eisenhower, déjà présent sur zone. C'est la première fois, depuis plusieurs années, que l'US Navy déploie de tels moyens dans la région. A eux deux, les porte-avions américains disposent d'une force de frappe considérable, avec une aviation embarquée de près de 150 appareils. Ces moyens sont complétés par les missiles de croisières Tomahawk, embarqués sur les deux croiseurs, quatre destroyers et plusieurs sous-marins nucléaires d'attaque les accompagnant. Les deux groupes mèneront des exercices communs dans les prochains jours. Ils comprendront des manoeuvres de combat aérien, ainsi que de lutte antinavire et anti-sous-marine. Selon l'US Navy, ces exercices démontrent « l'importance de la capacité des deux groupes d'attaque à planifier et à conduire ensemble des opérations au sein du corps expéditionnaire pour maintenir la sécurité maritime et la stabilité de la région ». Il ne faut toutefois pas, selon Washington, y voir le signe d'une escalade sur la question des soldats britanniques et du nucléaire iranien.
Suite au refus de Téhéran de cesser son programme d'enrichissement d'uranium, samedi dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU avait voté de nouvelles sanctions à l'encontre du pays.
_____________________________________________

- Voir la fiche technique du porte-avions John C. Stennis

- Voir la fiche technique du porte-avions Dwight D. Eisenhower

- Voir la fiche technique des croiseurs du type Ticonderoga

- Voir la fiche technique des destroyers du type Arleigh Burke

- Voir la fiche technique des sous-marins du type Los Angeles


US Navy / USCG