Construction Navale
Un Eco-ship  « biophile » pour l’ONG japonaise Peace Boat

Actualité

Un Eco-ship « biophile » pour l’ONG japonaise Peace Boat

Construction Navale

224 mètres de long, 55.000 GT de jauge, 2000 passagers, 750 cabines : le futur navire de l’ONG japonaise Peace Boat pourrait ressembler à un petit paquebot, sur lequel l’association pourrait continuer sa mission de « voyages de la paix » qu’elle mène depuis 1983. Sauf que, sans doute dans la continuité de développement durable qu’elle promeut, l’ONG a choisi de construire un bateau qui intègre toutes les dernières innovations éco-technologiques.

« L’industrie de la croisière grandit très vite, particulièrement en Asie du Sud-Est et il est important de se rendre compte de l’impact environnemental que cela provoque », expliquait Yoshioka Tatsuya, fondateur de l’ONG lors du salon SMM de Hambourg la semaine dernière. « A travers ses caractéristiques techniques et dans les programmes qu’il mènera, nous espérons que ce navire pourra encourager un modèle de croisière verte et les innovations technologiques dans cette industrie ».

 

(DROITS RESERVES)

(DROITS RESERVES)

 

La réflexion, entamée en 2014, a été appuyée par la société de classification DNV-GL. C’est ensuite le cabinet d’architecture navale espagnol Oliver Design qui a été choisi pour sa proposition de navire « biophile » - qui utilise le plus possible de solutions naturelles. 10 mâts, des voiles couvertes de panneaux solaires, des revêtements de coques non toxiques, une propulsion duale GNL/MDO, une ferme solaire de 6000 m2 sur le pont supérieur pour une production de 750 kW, des batteries, un circuit fermé de traitement de l’eau et un système qui récupérera 80% de la chaleur produite…

Un memorandum pour son développement, son design et sa construction a été signé à Hambourg la semaine dernière.