Défense
Un groupe aéronaval et amphibie franco-britannique constitué fin 2012

Actualité

Un groupe aéronaval et amphibie franco-britannique constitué fin 2012

Défense

La Marine nationale et la Royal Navy prévoient de constituer, à l'automne 2012, une imposante force aéromaritime en Méditerranée. La France doit participer avec son groupe aéronaval, articulé autour du porte-avions Charles de Gaulle, et probablement un groupe amphibie, avec un bâtiment de projection et de commandement. La Grande-Bretagne, de son côté, engagera son Response Force Task Group (RFTG), qui comprendra notamment le porte-hélicoptères HMS Ocean ou le HMS Illustrious, ainsi que des transports de chalands de débarquement. Le tout sera accompagné de destroyers et frégates, d'une composante sous-marine et d'unités de ravitaillement. Ces grandes manoeuvres feront aussi intervenir des unités terrestres, avec les Royal Marines britanniques et les marsouins de la 9ème Brigade légère blindée d'infanterie de marine (9ème BLBIMa), ainsi que des hélicoptères de combat et de manoeuvre.

Le RFTG britannique  (© : ROYAL NAVY)
Le RFTG britannique (© : ROYAL NAVY)

L'objectif de cet exercice majeur, qui devrait se dérouler fin octobre/début novembre, est de renforcer la coopération et l'interopérabilité entre les groupes de projection des deux principales marines européennes. Même si les relations entre Paris et Londres ont été quelque peu agitées ces dernières semaines, le sommet Sarkozy/Cameron prévu début décembre ayant notamment été annulé, le travail se poursuit donc, sur le plan militaire, des deux côtés de la Manche. Dans le cadre des accords de défense signés en novembre 2010, les deux pays avaient, notamment, évoqué la mise en place d'une force expéditionnaire franco-britannique. Le théâtre libyen, où les deux flottes ont travaillé étroitement ensemble (notamment les BPC français et le HMS Ocean qui ont coordonné leurs attaques d'hélicoptères contre les forces du colonel Kadhafi), a déjà été considéré comme très positif. L'organisation d'un exercice de grande ampleur permettra de confirmer cette capacité à conduire des opérations communes, notamment sur des facettes non abordées durant l'opération Harmattan/Ellamy, par exemple le débarquement de troupes.

Le HMS Ocean et le BPC Mistral au large de la Libye (© : ROYAL NAVY)
Le HMS Ocean et le BPC Mistral au large de la Libye (© : ROYAL NAVY)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques