Défense
Un groupe amphibie égyptien à Toulon

Actualité

Un groupe amphibie égyptien à Toulon

Défense

Retour en France pour la frégate Tahya Misr et le porte-hélicoptères Gamal Abdel Nasser. Les deux bâtiments de la marine égyptienne, construits dans l’Hexagone par Naval Group et les Chantiers de l’Atlantique, sont arrivés le jeudi 28 mars dans la base navale de Toulon. Une visite dans le cadre de Cleopatra, exercice naval régulier entre les deux pays, qui se déroule cette année au large des côtes de Provence. Initialement, l’un des nouveaux sous-marins égyptiens du type 209/1400 réalisés en Allemagne devait participer à l’exercice mais ce n’est apparemment plus d’actualité. 

 

La frégate Tahya Misr arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

La frégate Tahya Misr arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le Gamal Abdel Nasser arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le Gamal Abdel Nasser arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Après une première phase terrestre comprenant des briefings de préparation mais aussi des entrainements, dont semble-t-il sur le simulateur de défense à vue que la Marine nationale utilise à Toulon, les bâtiments égyptiens ont appareillé hier pour plusieurs jours de manœuvres conjointes avec des unités françaises. Sont en particulier mobilisés le porte-hélicoptères amphibie (PHA, ex-BPC) Mistral, du même type que le Gammal Abdel Nasser, la frégate multi-missions (FREMM) Auvergne, cousine de la Tahya Misr, ainsi que des engins de débarquement de la flottille amphibie.

 

Le Gamal Abdel Nasser s'est amarré près du Mistral (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le Gamal Abdel Nasser s'est amarré près du Mistral (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

 

Le Gamal Abdel Nasser arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le Gamal Abdel Nasser arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Initialement commandés par la Russie puis revendus à l’Egypte, le Gamal Abdel Nasser et son sistership, l’Anwar el-Sadat, ont pour mémoire été construits à Saint-Nazaire et livrés en 2016. Ces bâtiments de 199 mètres et plus de 21.000 tonnes en charge peuvent abriter dans leur radier un engin de débarquement du type L-CAT de CNIM (appelé EDAR dans la marine française) et deux chalands du type CTM NG conçus par les Chantiers de l’Atlantique et Naval Group. Pour équiper les Gamal Abdel Nasser et Anwar el-Sadat, deux L-CAT ont été réalisés par Socarenam et quatre CTM NG par le chantier de Lanester, près de Lorient.

 

L-CAT égyptien (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

L-CAT égyptien (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

 

CTM NG égyptien (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

CTM NG égyptien (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Quant à la frégate Tahya Misr, construite par le site lorientais de Naval Group, il s’agit de l’ancienne Normandie destinée à la Marine nationale mais qui a été revendue à l’Egypte peu avant sa livraison à la Marine nationale. Après de légères modifications le bâtiment a rejoint son nouveau propriétaire en 2015. Long de 142 mètres et déplaçant 6000 tonnes en charge, la FREMM égyptienne est semblable à ses homologues françaises, si ce n’est au niveau de certains équipements et armements. La Tahya Misr ne dispose par exemple pas de missiles de croisière.

 

La frégate Tahya Misr arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

La frégate Tahya Misr arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

 

La frégate Tahya Misr arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

La frégate Tahya Misr arrivant à Toulon (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Marine nationale