Construction Navale
Un hydrofoil Hull Vane pour le nouveau patrouilleur du port de Rotterdam

Fil info

Un hydrofoil Hull Vane pour le nouveau patrouilleur du port de Rotterdam

Construction Navale

Le chantier néerlandais Kooiman a récemment lancé la construction d’un nouveau patrouilleur de 25 mètres pour le Port de Rotterdam. Le navire sera livré à l’été 2017. La commande a été notifiée à l’issue d’un appel d’offres public auquel plusieurs chantiers navals ont participés. Le projet inclut plusieurs innovations pour améliorer la performance.

Les principaux critères de choix dans l’appel d’offres étaient les coûts de cycle de vie, une réduction maximale des émissions, et un minimum de vagues générées par le navire. À part du fait que le bateau va naviguer dans une zone très peuplée, le Port de Rotterdam a voulu montrer l’exemple à ses clients : investir en efficacité rapporte tant en rendement financier qu’en gains écologiques.

Une conception signée Van Oossanen

Un des chantiers navals, Kooiman, a contracté Van Oossanen Naval Architecture pour la conception du navire. Aillant principalement travaillé dans le domaine des yachts, Van Oossanen s’est forgé une solide réputation avec des coques efficaces naviguant à des vitesses intermédiaires et hautes. Le concept qui répondait le mieux au profil opérationnel souhaité par le Port de Rotterdam – une vitesse de pointe de 30 km/h rarement utilisée et une vitesse de croisière de 20 km/h – est une combinaison de deux innovations brevetées par Van Oossanen : le Fast Displacement Hull Form (FDHF) et le Hull Vane, vainqueur du Maritime Innovation Award en 2015.

Portance

Le concept du FDHF est plutôt simple, mais néanmoins innovantr : la coque a été conçue pour rester en mode de déplacement même à des vitesses hautes sans cabrage, et donc sans