Construction Navale
Un « jumeau digital » pour mieux gérer les navires à distance

Actualité

Un « jumeau digital » pour mieux gérer les navires à distance

Construction Navale

L’Internet des objets a déjà commencé à prendre place à bord des navires. Bientôt toutes les commandes, automates, capteurs, instruments transmettront, en temps réel, l'ensemble des données les concernant. Avec au « bout du fil » des centres d’analyse qui vont recueillir ces données, les stocker voire les analyser pour optimiser le fonctionnement du navire, de ses machines, de sa route…

Tous les industriels s’accordent à dire que nous sommes à l’aube d’une ère de digitalisation qui va révolutionner la navigation et l’ensemble du secteur naval. Le big data va devenir, inévitablement, un des paramètres majeurs de la gestion nautique. Avec le cortège de problèmes que l’on voit déjà venir : cyber-sécurité (les données sont-elles transmises via des canaux parfaitement étanches ?), problème de transmission (perte de données ?), afflux massif et désordonné d’un nombre incalculable de d'informations (sont-elles toutes nécessaires, comment les classer par ordre de priorité et comment les combiner de manière à en obtenir des indications pertinentes ?)

Une plateforme sur le Cloud

La société de classification DNV-GL vient de lancer une nouvelle solution pour « harnacher » les technologies du big data. « Au cœur de cette offre de nouvelle génération nous plaçons notre concept de "jumeau digital" sur le cloud ». Le jumeau digital est une image virtuelle du navire (ou de la plateforme/éolienne…), qui stocke et met à jour l’ensemble des données transmises pour recréer les paramètres de manière réaliste et accessible à tout moment.

« Il s’agit de fournir une source unique qui compile l’ensemble des informations : propriétés physiques, certificats des aciers, inspections menées lors de la construction, les acceptations, les contraintes opérationnelles et structurelles… » Combiné à l’Internet des objets et les historiques de données, ce jumeau pourra être mis à jour en temps réel. Et son état pourra être surveillé en même temps par tous ceux qui pourraient être concernés et notamment tous les spécialistes techniques qui pourront accéder à la plateforme. « Combiné avec des outils analytiques avancés, cela permettra d’avoir une toute nouvelle vision de la gestion prédictive ».