Défense
Un Lynx de la marine néerlandaise intercepté par les partisans du colonel Kadhafi

Actualité

Un Lynx de la marine néerlandaise intercepté par les partisans du colonel Kadhafi

Défense

Les forces fidèles au dictateur libyen ont réussi un coup d'éclat en surprenant un hélicoptère Lynx de la marine néerlandaise, qu'ils retiennent avec son équipage. Cette action, qui s'est apparemment déroulée dimanche dernier mais n'a été révélée qu'hier, est intervenue à la suite d'une mission d'évacuation décidée par les Pays-Bas. Arrivée au large des côtes libyennes, la frégate Tromp, qui avait fait demi-tour quelques jours plus tôt alors qu'elle se trouvait en mer Rouge et se dirigeait vers l'océan Indien (pour participer à l'opération Atalante), a reçu l'ordre d'évacuer deux ressortissants néerlandais dans le secteur de Syrte. L'Hélicoptère du bâtiment a décollé avec, à son bord, un pilote et deux fusiliers marins. Mais, après s'être posé à proximité des deux civils à évacuer, le Lynx et ses occupants ont été surpris par un groupe de soldats des forces fidèles au colonel Kadhafi. Si les deux civils ont finalement été remis aux services diplomatiques néerlandais, les trois marins et leur appareil seraient toujours retenus par les militaires libyens.
Cet évènement met en lumière certains risques inhérents aux évacuations dans cette zone et l'intérêt de disposer, dans le cadre d'opérations héliportées en zones hostiles, d'un soutien aérien ou d'hélicoptères d'appui-feu à même de protéger les machines assurant les missions de récupération.

La frégate Tromp  (© : MARINE NERLANDAISE)
La frégate Tromp (© : MARINE NERLANDAISE)

Marine néerlandaise | Actualité de la Koninklijke Marine