Divers
Un ministre de la Mer désigné ce mercredi ?

Actualité

Un ministre de la Mer désigné ce mercredi ?

Divers

Un ministère de la mer... François Hollande l'a promis dans une interview accordée à nos confrères du Télégramme lors de son passage à Quimper et Lorient entre les deux tours de l'élection présidentielle. Depuis, aucune précision supplémentaire n'a été donnée et il sera compliqué au nouveau président de la République - qui doit annoncer aujourd'hui le nom de son premier ministre - de s'exprimer à ce sujet avant la constitution effective du nouveau gouvernement et les élections législatives de juin.

Sous la Vème République, il n'y a eu qu'un seul ministre de la Mer : le Finistérien Louis Le Pensec, qui a assumé cette fonction dans les deux premiers gouvernements de Pierre Mauroy (1981-83). Le poste a ensuite été supprimé pour être brièvement recréé au sein du gouvernement de Michel Rocard (1988-89). Dans les colonnes du Télégramme, Louis le Pensec rappelle qu'à l'époque « François Mitterrand avait créé ce ministère comme une reconnaissance de la vocation maritime de la France et la réparation d'une erreur historique ». Flotte de commerce, pêche, chantiers, recherche océanographique, ports, sécurité en mer... Le ministre avait « compétence sur l'ensemble du domaine maritime ». Au fil des années, cette approche s'est néanmoins effritée : « Par la suite, la Mer fut confiée à des ministres délégués, rattachés à d'autres ministres ou à des secrétaires d'État, qui ne sont généralement invités au Conseil des ministres qu'une fois tous les trois mois et qui vont là où leur ministre de tutelle n'a pas envie d'aller », affirme Louis Le Pensec. L'ancien ministre, qui regrette cette situation, « ce n'est pas ma conception de ce poste », continue de penser qu'« un vrai ministère de la Mer, la France le vaut bien ».

Des problématiques réparties sur une quinzaine de ministères

Mais cette