Construction Navale
Un monde moderne : Le coup de gueule d'Alstom

Reportage

Un monde moderne : Le coup de gueule d'Alstom

Il y a deux mois sortait sur les écrans « Un monde moderne ». Depuis, le documentaire dédié à la précarité dans la navale à Saint-Nazaire a fait grand bruit. Retour sur un film engagé, à la construction étonnante.
Construction Navale

Un monde moderne, qui est à l’affiche dans une quarantaine de cinémas d’art et d’essai, souhaite montrer comment « les salariés des chantiers (de l'Atlantique) vivent (la) précarité organisée », sur fond de un recours massif à la sous-traitance. La direction d’Alstom, dans une réaction à la vigueur inhabituelle, rejette en bloc ce film qu’elle qualifie d’ « œuvre de propagande ».
Pour en avoir le cœur net, nous avons mené notre enquête. Celle-ci commence bien évidemment par un passage dans une salle obscure. Seules indications concernant le film, l’affiche et le synopsis, un texte destiné à renseigner le spectateur sur l’angle du sujet qu’il va voir : « Depuis quelques années, les Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire ont mis en place une nouvelle organisation du travail afin de baisser les coûts de production. Le principe est de faire massivement appel à la sous-traitance et à l’intérim. Parallèlement à la construction du plus grand paquebot du monde, le Queen Mary 2, les salariés des Chantiers nous racontent comment ils vivent cette précarité organisée. Quelles conséquences cette réorganisation induit-elle au niveau individuel et collectif ? Quels changements implique-t-elle dans les conditions et les rapports au travail ? ».

Les lumières s’ét

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire