Histoire Navale
Un monument en hommage à La Pérouse au Japon

Actualité

Un monument en hommage à La Pérouse au Japon

Histoire Navale

C'est en 1788 que La Pérouse disparaissait sur l'atoll de Vanikoro. A la fin d'une expédition lancée par Louis XVI, les frégates La Boussole et l'Astrolabe coulaient dans l'archipel des Salomons. Sur les côtes de Sibérie, au Nord de Vladivostok, et de l'Ile de Sakhaline, une douzaine de ports et sommets portent encore les noms que La Pérouse leur avait attribué. Le Japon continue de célébrer le marin français, premier Européen à avoir pénétré et cartographié la mer du Japon, tout en étant à l'origine de la première hydrographie du détroit qu'il a découvert et qui désormais porte son nom. Afin de perpétuer le souvenir de ces découvertes, l'association La Pérouse Albi France a décidé avec l'appui des «riverains» concernés de baliser le détroit grâce à l'édification de deux monuments, sur chacune des deux rives. Le premier fut inauguré en mai 2006 sur la côte sud-ouest de Sakhaline. Le second s'élèvera dans Hokkaido. Il sera situé près de Wakkanai, sur le Cap Soya, endroit pittoresque et mythique car constituant l'extrémité septentrionale de l'archipel japonais. L'inauguration se déroulera le 27 octobre prochain, en présence de l'ambassadeur de France au Japon, ainsi que de la frégate Vendémiaire, qui clôturera ainsi des exercices navals franco-japonais. Hommage à La Pérouse, cet évènement constituera le coup d'envoi des cérémonies qui, dès 2008, comporteront au Japon le 150e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques franco-japonaises et, à Paris, au Musée national de la Marine, l'ouverture d'une exposition dédiée au célèbre marin.
_____________________________________________

L'illustration de cet article reprend une image réalisée par un élève de l'ISART Digital dans le cadre de l'émission de Thalassa, Sur les traces de Lapérouse : En savoir plus