Marine Marchande
Un nouveau câblier français pour ASN
ABONNÉS

Actualité

Un nouveau câblier français pour ASN

Marine Marchande

La flotte de câbliers français d’ASN compte une nouvelle unité. Il s’agit de l’ex-Toisa Warrior, racheté en avril. Ré-immatriculé au RIF, il prend le nom d’Ile d’Ouessant. Construit en Chine en 2011, ce navire de 87.4 mètres de long pour 19 mètres de large et 6.5 mètres de tirant d’eau affiche un port en lourd de 4676 tonnes. Equipé DP2 et pouvant atteindre la vitesse de 12 noeuds, il peut mettre en œuvre un robot télé-opéré, dispose d’une surface de pont de 691 m² et d’une grue à compensation de houle d’une capacité de 39 tonnes à 10 mètres.

 

Le Toisa Warrior (

Le Toisa Warrior (©  MARC OTTINI)

 

Avant d’entrer en service au profit d’ASN, l’Ile d’Ouessant doit bénéficier d’importants travaux d’adaptation pour être transformé en câblier. Pour le moment, il est en attente dans le port britannique de Hull.

Constituant un achat d’opportunité suite à la vente des actifs de Toisa Offshore, dont a également profité Louis Dreyfus Armateurs pour acheter l’ex-Toisa Voyager, ce nouveau navire devrait permettre soit d’accroître les capacités d’ASN, soit plus vraisemblablement de remplacer l’une des vieilles unités de sa flotte, dont les doyens sont le Peter Faber (1982) et Lodbrog (1985).  

Ancienne filiale d’Alcatel-Lucent reprise par le groupe finlandais Nokia, ASN possède sept navires câbliers opérés pour son compte par LDA. Trois sont dédiés à la pose de câbles (Ile de Batz, Ile de Bréhat et Ile de Sein), quatre autres servant à la maintenance des réseaux sous-marins (Ile de Ré, Lodbrog, Peter Faber et Ile d’Aix).

 

L'Ile de Batz a deux sisterships, les Ile de Bréhat et Ile de Sein(

L'Ile de Batz a deux sisterships, les Ile de Bréhat et Ile de Sein(©  MICHEL FLOCH)

 

 

Louis Dreyfus Armateurs