Défense

Fil info

Un nouveau commandant pour la FREMM Languedoc

Défense

Le 7 août 2017, le capitaine de vaisseau Jean-Michel Martinet, adjoint à Toulon de l’amiral commandant la Force d’action navale, a fait reconnaitre le capitaine de vaisseau Philippe Le Gac comme commandant de la frégate multi-missions Languedoc (FREMM Languedoc), en remplacement du capitaine de vaisseau Guillaume Arnoux, premier commandant du bâtiment.

 

Cérémonie de prise de commandement sur le Languedoc (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

 

Cérémonie de prise de commandement sur le Languedoc (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Au terme de 2 ans de commandement du capitaine de vaisseau Arnoux, les marins du Languedoc auront conduit le bâtiment de ses premiers essais à la mer, au large de Lorient, à son premier déploiement de longue durée, en Atlantique nord et en Arctique. Durant les 104 jours de cette mission conduite à l’été 2016, l’équipage a réalisé plus d’une centaine d’évaluations opérationnelles tout en menant des entraînements conjoints avec les marines alliées (américaine, canadienne, islandaise…), patrouillant dans la région du Grand Nord, au-delà du 80° Nord. Achevant actuellement un déploiement en Méditerranée, le bâtiment est attendu à Toulon dans les jours prochains.

Le capitaine de vaisseau Le Gac a rejoint la marine nationale en 1993 en intégrant l’Ecole Navale. Au cours de sa carrière, il s’est notamment distingué lors de nombreux d’engagements opérationnels mais également en tant qu’aide de camp du Président de la République de 2008 à 2009. Il a déjà commandé deux bâtiments de la marine nationale : le patrouilleur de surveillance des sites Aramis et le patrouilleur de haute mer Commandant Ducuing. Il a aussi assuré la direction du groupe de transformation et de renfort FREMM à Toulon.

 

(© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Livrée à la marine en 2016, la frégate multi-missions Languedoc est un bâtiment de combat polyvalent capable de maîtriser une zone d’opérations aéro-maritime (soutien à la force océanique stratégique, escorte, protection), de frapper dans la profondeur avec le missile de croisière naval, de faire de la lutte antinavires, anti-sous-marine et anti-aérienne, et de venir en soutien et appui d’opérations de projection. Elle a été admise au service actif le 4 juillet 2017.

Basée à Toulon, d’une longueur de 142 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 109 marins.

La ville marraine du Languedoc est Montpellier.

La marine nationale dispose pour l’instant de 4 unités de type FREMM (2 à Brest et 2 à Toulon). La prochaine FREMM, la Bretagne, est à l’armement à Lorient.

Source : Marine nationale

 

 

(© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Marine nationale