Défense
Un nouveau commandant pour le SNLE Le Vigilant

Fil info

Un nouveau commandant pour le SNLE Le Vigilant

Défense

Le lundi 24 septembre 2018 à 11h00, le contre-amiral Antoine Lecoq, adjoint au commandant des forces sous-marines et de la force océanique stratégique, fera reconnaitre le capitaine de vaisseau Olivier Burin des Roziers comme commandant de l’équipage rouge du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Vigilant. Il succède ainsi au capitaine de vaisseau Remi Thomas.

Né le 6 décembre 1972, le capitaine de vaisseau Olivier Burin des Roziers intègre l’Ecole Navale en 1994. Il rejoint les forces sous-marines en 1999 et sert deux ans sur le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Perle. En 2002, après avoir suivi les cours de l'Ecole supérieure des Systèmes de Combat et Armes Navales, il est affecté comme chef du service « Lutte sous la mer » sur le SNA Rubis où il parfait sa maîtrise des systèmes d’armes. Commandant adjoint opérations des SNA Rubis puis Casabianca de 2005 à 2007, il prend part à l’ensemble des missions dévolues aux SNA dont l’accompagnement du groupe aéronaval français dans l'Océan Indien pour l'opération « Héraclès ».

En 2008, il est diplômé du brevet d'atomicien de l'Ecole des Applications Militaires de l'Energie Atomique. Il est nommé successivement commandant en second des SNA Saphir et Perle puis commandant du SNA Saphir. Il effectue par la suite trois patrouilles opérationnelles de dissuasion en tant que commandant en second du SNLELe Terrible. De 2016 à 2018, il occupe les fonctions de directeur des opérations pour les SNA et adjoint du sous-chef d’état-major « opérations » auprès de l’amiral commandant la Force Océanique Stratégique et les forces sous-marines.

 Le capitaine de vaisseau Olivier Burin des Roziers est breveté de l’enseignement militaire supérieur, 20èmepromotion de l’Ecole de Guerre. Il est chevalier de la Légion d’Honneur, titulaire de la Croix du Combattant et de quatre citations sans croix.

Admis au service actif en 2004, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Le Vigilant » est le troisième de la série des quatre SNLE NG français. Les 4 SNLE (« Le Triomphant », « Le Vigilant », « Le Téméraire », « Le Terrible ») assure la permanence de la dissuasion à la mer et peuvent exécuter à tout moment une frappe nucléaire contre toute menace d’origine étatique visant les intérêts vitaux de la France.

Le conseil général de la Vendée parraine le sous-marin nucléaire lanceur d’engins « Le Vigilant ».

Communiqué de la Marine nationale, 20/9/2018

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française