Construction Navale
Un nouveau Cunard sera construit en Italie

Actualité

Un nouveau Cunard sera construit en Italie

Construction Navale
Croisières et Voyages

La compagnie britannique Cunard disposera d’un quatrième navire en 2022. Sa maison-mère, le groupe américain Carnival, a annoncé hier la signature d’un accord en vue de sa construction aux chantiers italiens Fincantieri. Ces derniers ont réalisé les deux précédentes unités de Cunard, le Queen Victoria et le Queen Elizabeth, navires de 294 mètres, 90.500 GT et 1050 cabines, qui ont complété en 2007 et 2010 le célèbre Queen Mary 2, grand liner de 345 mètres, 148.000 GT et 1310 cabines sorti fin 2003 des chantiers de Saint-Nazaire.

Le quatrième paquebot de Cunard affichera une jauge de 113.000 GT et pourra accueillir 3000 passagers. Comme ce fut le cas avec les Queen Victoria et Queen Elizabeth, la compagnue ne va pas, cette fois encore, bénéficier d’un nouveau design. Pour des questions d’effet de série, l’armateur et le chantier se sont de nouveau entendus pour adapter un modèle déjà existant, provenant d’Holland America Line, une autre marque du groupe Carnival. Il s’agit au final d’une version agrandie des trois unités du projet Pinnacle, dont la tête de série, le Koningsdam, est entré en service en 2016. Ce navire de 300 mètres de long, 99.800 GT et 1330 cabines sera suivi fin 2018 par le Nieuw Statendam puis, en 2021, par une unité supplémentaire.

Le nouveau Cunard sera le 249ème navire armé par la compagnie britannique, fondée en 1840 et rachetée en 1998 par Carnival. Le vénérable armement n’a plus armé simultanément quatre paquebots depuis cette date.

 

Cunard Fincantieri