Marine Marchande
Un nouveau ferry à hydrogène liquide en finition en Norvège

Actualité

Un nouveau ferry à hydrogène liquide en finition en Norvège

Marine Marchande

Deuxième d’une paire de transbordeurs fonctionnant à l'hydrogène liquide, la coque de l'Hydra vient d'arriver dans le chantier Westcon en Norvège. Elle était partie sous remorque des chantiers turcs Koaceli mais son transit a été mouvementé et ralenti par plusieurs tempêtes dans le golfe de Gascogne et la mer du Nord. Sa construction doit désormais être terminée en Norvège pour une livraison cette année. Le navire sera exploité entre Hjelmeland, Skipavik et Nesvik dans le Rogaland. Il a rejoint son sister-ship, le Nesvik, arrivé en Norvège à l'automne.

Ces ferries, conçus par LMG Marin, pour la compagnie Norled, mesurent 82.4 mètres de long pour une capacité de 299 passagers et 80 voitures. Ils pourront atteindre la vitesse de 9 nœuds avec des piles à combustible de 2 x 200 kW et des groupes électrogènes de 2 x 440 kW qui alimenteront les propulseurs Schottel. Pour stocker l'hydrogène, une citerne de 80 m3 a été prévue. La construction de ces ferries à hydrogène liquide (LH2) répondait à un appel d’offres lancé par la Norvège pour des navires à passagers ayant recours à l'hydrogène, solution vertueuse décarbonée. Le contrat lie Norled à l’Etat norvégien pour 10 ans.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Divers marine marchande