Défense
Un nouveau Kilo russe en route pour la mer Noire

Actualité

Un nouveau Kilo russe en route pour la mer Noire

Défense

Alors que le dernier des six nouveaux sous-marins russes du type Kilo destinés à la flotte de la mer Noire a été mis à l’eau le 31 mai, le troisième de la série est en route pour sa nouvelle base de Sébastopol. Le Stary Oskol a, en effet, été repéré dimanche dernier lors de son transit en mer du Nord par la marine britannique. La frégate HMS Kent l’a suivi alors qu’il faisait route au sud-est des côtes anglaises. Il s’est engagé dans le détroit du Pas-de-Calais afin de descendre la Manche, naviguant en surface, précise la Royal Navy. Alors que le Stary Oskol est suivi à la trace par les forces navales de l’OTAN, le secrétaire à la Défense britannique, Michael Fallon, a affirmé que le suivi du sous-marin russe « montre que la marine maintient une surveillance vigilante dans les eaux internationales et territoriales pour assurer la sécurité du Royaume-Uni et nous protéger de menaces potentielles ».

Construit par les chantiers de l’Amirauté à Saint-Pétersbourg, en Baltique, le Stary Oskol, après avoir traversé la Manche, devrait poursuivre vers Gibraltar pour atteindre la Méditerranée, après avoir longé les côtes bretonnes, où la flotte française ne manquera pas, à son tour, de garder un œil sur lui, avant que les forces navales de l'Alliance plus au sud, en particulier en Espagne et en Italie, prennent le relais.

 

Sous-marin du type Kilo (© MARINE RUSSE)

Sous-marin du type Kilo (© MARINE RUSSE)

 

Longs de 73.8 mètres et présentant un déplacement de 3100 tonnes en plongée, les nouveaux Kilo (Projet 636-3) sont nettement plus modernes et endurants que leurs aînés, dont les premiers exemplaires sont sortis au début des années 80. Dotés de six tubes de 533mm, ils peuvent mettre en œuvre 18 torpilles et missiles de croisière, tout en disposant dans le massif d’un système antiaérien (8 missiles SA-N-8). 

Le troisième bâtiment de ce type va rejoindre ses deux aînés, le Novorossiysk et le Rostov na Donu, qui ont rallié fin 2015 la flotte de la mer Noire. En arrivant en Méditerranée orientale, le second avait, pour mémoire, tiré le 9 décembre une salve de missiles de croisière SS-N-27 Kalibr sur des objectifs en Syrie. Cette intervention, la première du genre, visait selon le commandement russe des positions de Daech dans la région de Raqqa.

 

Le Kolpino a été mis à l'eau le 31 mai (© CHANTIERS DE L'AMIRAUTE)

Le Kolpino a été mis à l'eau le 31 mai (© CHANTIERS DE L'AMIRAUTE)

 

Des commandes supplémentaires pour les flotte du Pacifique, du Nord et de la Baltique

Alors que le quatrième Kilo destiné à la mer Noire, le Krasnodar, est en entrainement, et que le cinquième (Velikiy Novgorod), lancé en mars dernier, est en achèvement à flot à Saint-Pétersbourg, le Kolpino, sixième de la série, a été mis à l’eau le 31 mai aux chantiers de l’Amirauté.

D’autres unités vont suivre, la marine russe ayant confirmé son intention de commander de nouveaux Kilo 636-3 (six prévus) pour la flotte du Pacifique. De plus, lors de la cérémonie de mise à l’eau du Kolpino, l’amiral Fedotenkov a annoncé que des sous-marins supplémentaires seraient réalisés pour renforcer les flottes du Nord et de la Baltique. 

 

Marine russe | Toute l'actualité des Forces Navales de la fédération de Russie