Divers
Un nouveau navire humanitaire pour le sauvetage de migrants en Méditerranée

Actualité

Un nouveau navire humanitaire pour le sauvetage de migrants en Méditerranée

Divers

L’ONG Sea-Watch a annoncé avoir acheté avec l’alliance United4Rescue lors d’un « appel d’offres secret » le Poseidon. Il se trouve en ce moment à Kiel (Allemagne). Il s’agit d’un ancien navire de recherche de 60.7 mètres de long pour 11.4 mètres de large construit en 1976. « Sa taille et ses capacités techniques lui permettront de partir faire du sauvetage en mer rapidement », écrit Sea-Watch.

Néanmoins, des travaux de conversion doivent être réalisés à bord, notamment l’aménagement d’un hôpital. Le Poseidon doit aussi être équipé de « canots de secours rapides (…) pour s’approcher suffisamment des bateaux en détresse afin de pouvoir apporter les premiers secours aux personnes ou les sortir de l’eau », indique Michael Schwickart, vice-président de Sea-Watch. Les acheteurs espèrent que le navire pourra entrer en service rapidement, à partir de Pâques.

L’alliance United4Rescue a été lancée à l’initiative de l’église protestant allemande le 3 décembre. Selon Sea-Watch, « plus de 300 institutions, associations, entreprises et initiatives l’ont rejointe » venant « de secteurs sociaux très différents ». Elle défend quatre principes : « rendre le sauvetage en mer possible », « mettre fin à la criminalisation du sauvetage en mer », « assurer des procédures d’asile équitables » et « permettre aux ports sûrs d’entrer en action ».

Sea-Watch est, pour sa part, une ONG allemande née fin 2014 qui participe au sauvetage de migrants en Méditerranée. Elle opère le Sea Watch 3, long de 55 mètres, qui appartenait auparavant à Médecins sans frontières. Il avait forcé le blocus des autorités italiennes pour accoster à Lampedusa l’été dernier. Le navire avait été saisi par les autorités italiennes et bloqué en Sicile jusqu’à décembre dernier. L'ONG a aussi aidé le collectif Saving humans à acquérir un autre navire, le Mare Jonio, qui a aussi été séquestré en septembre en Italie. Le tribunal de Palerme vient d’ordonner de lever le séquestre. Enfin, Sea-Watch a lancé avec le soutien de l’église Evangélique en Allemagne (EKD) et en partenariat avec Humanitarian pilots initiative la mission Moonbird consistant à éffectuer des vols de reconnaissance avec un avion léger.

 

Migrants