Défense
Un nouveau pacha pour l'aéronautique navale

Actualité

Un nouveau pacha pour l'aéronautique navale

Défense

Le contre-amiral Henri Bobin a pris le commandement de la force de l'aéronautique navale (Alavia) le 15 septembre, succédant dans cette fonction au vice-amiral Olivier de Rostolan nommé directeur de la future DSAE (direction de la sécurité aéronautique de l'état) à Paris. La cérémonie de prise de commandement s'est déroulée sur la base d'Hyères, en présence de détachements de toutes les flottilles de la Marine nationale.
Entré à l'Ecole navale en 1976, le contre-amiral Henri Bobin a été breveté pilote de chasse en 1981. Après différentes affectations en tant que pilote embarqué sur porte-avions, il a commandé la flottille 11F (Super Etendard ) de 1992 à 1994, ayant également eu sous ses ordres le groupe aérien embarqué de 1993 à 1994 en Adriatique. Pacha de la frégate de surveillance Germinal de 1999 à 2000, Henri Bobin a occupé les fonctions de chef d'état-major Alavia de 2001 à 2004 et vient de quitter le poste d'adjoint marine au Centre de planification et conduite des Opérations (CPCO) à l'état-major des armées. Le nouvel « Alavia » a, également, participé au premier échange de pilote entre la marine et l'armée de l'Air, volant sur Jaguar de 1984 à 1985, notamment en Afrique. Il a totalisé au cours de sa carrière 3300 heures de vol entre 1980 et 1994 et 599 appontages, dont 150 de nuit.
« Au cours de son discours, le contre-amiral Henri Bobin a appelé à regarder l'avenir avec responsabilité et confiance tout en restant vigilant. Il rappelle également que ces marins partis en mer et devenus volants dans un air salin corrosif apportent à la France une manière de voir et un savoir-faire indispensables et peu répandus », rapporte le site de la Marine nationale.
L'officier prend la tête de 18 flottilles d'avions et d'hélicoptères, qui alignen^t plus de 100 aéronefs. Ces moyens sont répartis sur différentes bases, de Landivisiau à Lanvéoc-Poulmic (Finistère) en passant par Hyères (Var) et Nîmes-Garons (Gard), cette dernière devant être fermée en 2011. Différents appareils sont, également, basés outre-mer, comme les hélicoptères des frégates de surveillance ou les avions Guardian servant à la surveillance et au sauvetage maritime.

Aéronavale Marine nationale