Défense
Un nouveau pacha pour le Guépratte

Fil info

Un nouveau pacha pour le Guépratte

Défense

Le 18 janvier 2019, le contre-amiral Bernard Velly, adjoint à Toulon de l’amiral commandant la Force d’action navale (FAN), a fait reconnaitre le capitaine de frégate Olivier Roussille comme commandant de la frégate type La Fayette (FLF) Guépratte, en remplacement du CV Jacques Mallard.

Durant les 18 mois de commandement du capitaine de vaisseau Mallard, les marins du Guépratte ont passé plus de 8 mois en mer. Ils ont été déployés en Mer Noire, dans l’océan Indien en passant par le Golfe arabo-persique et la Méditerranée orientale. Ils ont mené de nombreuses opérations, participant directement à la lutte contre les trafics illégaux, la piraterie ou le terrorisme.

 

La frégate Guépratte à Toulon le 18 janvier (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

La frégate Guépratte à Toulon le 18 janvier (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

 

Le commandant Rousille, nouveau pacha du Guépratte (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Le commandant Rousille, nouveau pacha du Guépratte (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Le CF Olivier Roussille, natif de Toulouse, a rejoint la Marine nationale en 1997 en intégrant l’École navale. Breveté pilote d’avion en 2003, il est affecté à la flottille 21F, à Nîmes-Garons (ancienne base de l’aéronautique navale (BAN), d’affectation des avions de patrouille maritime, sur Atlantic). Il participe à de nombreuses opérations, dont l’opération Héraclès à Djibouti en 2004 et Atalanta en 2010. Affecté par la suite en tant que directeur de promotion à l’École navale, il réussit durant cette période le concours de l’École de Guerre. Décoré à de multiples reprises, il est affecté à l’état-major de l’aéronautique navale (ALAVIA), à Toulon, en tant que chargé de mission depuis septembre 2018.

Admise au service actif en 2001, la FLF Guépratte est un bâtiment de combat polyvalent, capable d’opérer seul ou au sein d’une force navale. Grâce à sa conception furtive, ses équipements, son autonomie et son hélicoptère embarqué, elle peut opérer dans tout type de mission : opérations spéciales, recueil de renseignement ou encore la lutte contre les trafics illicites.

D’une longueur de 125 mètres et d’une largeur de 15 mètres, elle est armée par un équipage de 161 marins. La ville marraine du Guépratte est Metz.

Quatre autres frégates de ce type sont en service dans la Marine nationale (Surcouf, Courbet, Aconit, et La Fayette).

Source : Marine nationale

 

(© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

(© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française