Vie Portuaire
Un nouveau port d’escale en Casamance

Actualité

Un nouveau port d’escale en Casamance

Vie Portuaire

Les autorités sénégalaises ont inauguré, le 6 juillet, le nouveau port d’escale de Carabane, sur l’île de Casamance, qui peut désormais accueillir des navires à passagers dans des conditions optimales. Cet ouvrage a été réalisé dans le cadre de la réhabilitation de la ligne Dakar - Carabane – Ziguinchor entreprise suite au naufrage du ferry Joola, qui a fait plus de 2000 victimes en septembre 2002. Après avoir reconstruit le port de Ziguinchor, la société française Egis (filiale de la Caisse des Dépôts – 75% et d’Iosis Partenaires – 25%) a été chargée en 2009 de réaliser le nouveau port d’escale de Carabane. Avec pour objectif, selon la volonté de l’Etat sénégalais, d’édifier un embarcadère offrant un accostage autonome plus sécurisé aux navires. La nouvelle infrastructure, dont le lieu d’implantation a été retenu en fonction des courants et de l’évolution prévisible des fonds marins, doit participer au désenclavement de l’île et permettre de développer son économie. D’abord, en renforçant les échanges de marchandises avec Dakar. Mais aussi en visant le tourisme en Casamance, une région abritant des vestiges historiques et candidate pour être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le nouveau débarcadère permettra d’accueillir les touristes venant au moyen des ferries, mais également les escales de navires de croisière, qui commencent à venir plus nombreux en Afrique de l’ouest.  

 

 

Le nouveau port d'escale de Carabane, en Casamance (© EGIS)

Le nouveau port d'escale de Carabane, en Casamance (© EGIS)

ports a