Vie Portuaire
Un nouveau portique fluviomaritime à Dunkerque

Actualité

Un nouveau portique fluviomaritime à Dunkerque

Vie Portuaire

Un nouveau portique a été mis en exploitation sur le quai de l'Escaut, à Dunkerque. Après une série de tests, débutés le 21 novembre, l'équipement est désormais opérationnel. Cet outillage, d'une capacité de 45 tonnes, est destiné au trafic d'acier, notamment les brames et bobines alimentant l'industrie automobile. Cofinancé par le port autonome de Dunkerque et Voies Navigables de France (VNF), pour un montant de 3.5 millions d'euros, le portique a été conçu pour optimiser les opérations de manutention. Il peut notamment opérer des caboteurs de 14 mètres de large. « Avant, les déchargements étaient réalisés au moyen d'une grue mobile mais avec des contraintes, dues à la présence de deux voies ferrées sur le quai. La grue était donc positionnée assez loin et on ne pouvait pas traiter les bateaux trop larges. Désormais, le portique enjambe les voies et a une portée de 16.4 mètres à l'avant comme à l'arrière, ce qui permet un gain d'exploitation important », explique Pierre Defrance, responsable du projet au port autonome de Dunkerque.
Livré avec un an de retard par son constructeur, le portique connaît une montée en puissance depuis le 1er décembre. Les équipes du PAD espèrent le voir traiter de 25 à 30 cycles par heure, contre une vingtaine actuellement.

Port de Dunkerque