Energies Marines
Un nouveau projet de parc éolien de 1 GW au large de la Normandie

Actualité

Un nouveau projet de parc éolien de 1 GW au large de la Normandie

Energies Marines

Le ministère de la Transition écologique et RTE ont annoncé l'ouverture du débat public, du 15 novembre au 15 mai 2020, en vue de l'implantation d'un nouveau parc éolien en mer d'1 GW au large de la Normandie. « La Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) fixe les priorités de la France en matière d’énergie pour les 10 ans à venir. Le projet de PPE localise le prochain parc éolien en mer français en Normandie, et ce parc pourra être suivi par d’autres projets dans la même zone », précise le ministère.

Dans le cadre de la nouvelle procédure en matière d'installation d'énergies renouvelables offshore, dite du permis enveloppe, c'est l'Etat qui organise la concertation visant au choix de la localisation et du raccordement du champ. « L’État attend du débat public qu’il permette de partager le diagnostic des enjeux de la zone géographique soumise à la consultation du public (la « macro-zone ») et des aires d’étude du raccordement au réseau électrique, définir une ou plusieurs zones permettant de développer de futurs projets éoliens en mer, dont un premier d’1 GW à l’issue du débat public et de définir les modalités permettant l’intégration du futur parc éolien et son raccordement en mer et sur le territoire ».

Pour mémoire, trois champs éolien offshore sont déjà en projet au large de la Normandie : le projet de Courseulle ( attribué au consortium Eoliennes Offshore du Calvados, regroupant EDF Energies Renouvelables, WPD Offshore et Enbridge, un parc de 75 éoliennes Haliade de 6 MW ), celui de Fécamp (attribué au consortium composé d’EDF Energies Nouvelles, de WPD Offshore et de Enbridge, un parc de 83 éoliennes Haliade de 6MW) et celui de Dieppe- Le Tréport (attribué au consortium Engie, EDP Renewables, la Caisse des Dépôts et Sumitomo Corporation avec 62 éoliennes Siemens Gamesa de 8 MW)

 

 

 

 

Energies Marines Renouvelables