Défense
Un nouveau simulateur de navigation pour l'Ecole navale

Actualité

Un nouveau simulateur de navigation pour l'Ecole navale

Défense

Après 10 d'utilisation et 3000 officiers chefs du quart formés, l'ancien simulateur de navigation de l'Ecole navale a été remplacé. Inauguré mi-octobre, le nouvel équipement bénéficie des enseignements acquis avec l'utilisation intensive de son aîné. « Le nouveau simulateur devait répondre à un besoin plus large d'entretien des compétences des marins affectés sur les bâtiments de la Force d'Action Navale, les sous-marins des Forces Sous Marines ainsi que les moyens de pilotage portuaire. Le cahier des charges était donc dense », explique la Marine nationale. La société française ECA, via sa filiale italienne SINDEL, a été retenue après l'appel d'offre lancé par la Direction Générale pour l'Armement (DGA).

 (© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

Le nouveau simulateur, grâce à une technologie plus récente, offre des images nettement plus réalistes. Par rapport au système précédent, les principales améliorations concernent l'extension des zones de navigation, les capacités d'entraînement à la manoeuvre portuaire des navires, l'adjonction des outils modernes de navigation, ainsi que la modélisation de tous les bâtiments en service dans la marine française, mais également les futures unités, comme les frégates multi-missions (FREMM). « Pour l'Ecole navale, cette palette plus large ouvre de vastes perspectives car elle autorise le développement de scenarii complets, intégrant plus finement la progression des élèves, de la navigation simple jusqu'à la gestion d'un quart complexe ».
Ainsi, la conduite de quarts virtuels à bord du simulateur de navigation participe, depuis début octobre, à la mise en situation des apprentis chefs du quart, en complément de l'embarquement réel sur bâtiment école, et, pour certains, avant la campagne d'application des officiers de marine menée désormais chaque année à bord d'un Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) du type Mistral durant cinq mois.

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française