Energies Marines
Un nouveau site d'essais pour les énergies marines renouvelables au Croisic

Actualité

Un nouveau site d'essais pour les énergies marines renouvelables au Croisic

Energies Marines

Le projet SEM-REV, visant à implanter au large du Croisic, en Loire-Atlantique, un site d'essais en mer dédié aux Energies Marines Renouvelables (EMR) devient réalité. Vendredi ont, en effet, débuté les opérations de forage préalables à la pose du câble électrique. Ce câble, qui sera enfoui à 1.5 mètre de profondeur, passera sous l'estran de la côte sauvage sur une longueur de 330 mètres, avant de le dérouler sur 12 milles marins (23 km) jusqu'au SEM-REV, qui sera le premier site français d'essais en mer raccordé au réseau électrique terrestre. Le câble sera posé en mai, le site étant raccordé au réseau électrique dès septembre. Les premiers essais industriels sont quant à eux prévus pour début 2013.
D'une puissance de 8 MW, le SEM-REV avait été initialement imaginé pour le développement de machines houlomotrices, se servant du mouvement des vagues pour produire de l'électricité, d'où son acronyme, qui signifie Système d'Expérimentation en Mer pour la Récupération de l'Energie des Vagues. Mais, au fil du temps, il a été décidé que le site aurait une vocation plus large et serait multi-technologies. Il accueillera donc non seulement des projets houloteurs, mais aussi des développements liés à d'autres types d'EMR, comme les éoliennes en mer. Les premiers projets d'essais prévus pour être testés sur le SEM-REV sont un dispositif houlomoteur de SBM Offshore, ainsi que le démonstrateur de l'éolienne flottante Winflo, développée par Nass&Wind Industrie et DCNS. Le projet SEM-REV est porté par l'Ecole Centrale de Nantes, en lien avec le Laboratoire d'Hydrodynamique d'Energétique et d'Environnement Atmosphérique (LHEEA) et le CNRS. D'un coût de 14 millions d'euros, le projet est notamment financé par la région des Pays de la Loire (9 millions d'euros), l'Etat (1.6 M€ avec le CNRS) et le département de Loire-Atlantique (650.000 euros) dans le cadre du contrat de projets Etat-Région 2007-2013. Des fonds européens (FEDER) ont par ailleurs été sollicités pour plus de 2 millions d'euros.

Un concept de ferme houlotrice  (© : CENTRALE NANTES)
Un concept de ferme houlotrice (© : CENTRALE NANTES)

Le concept d'éolienne flottante Winflo  (© : NASS&WIND - DCNS)
Le concept d'éolienne flottante Winflo (© : NASS&WIND - DCNS)

« Un instrument indispensable au développement d'une nouvelle filière »

« SEM-REV dispose de tous les équipements en mer et à terre permettant la mise au point, en conditions opérationnelles, des systèmes de récupération des énergies marines, principalement énergie des vagues et éoliennes offshores. C'est un instrument indispensable au développement d'une nouvelle filière industrielle en France dans la région des Pays de la Loire », expliquent les promoteurs du projet. Le site comprend une zone réservée en mer de 1 km2 balisée par quatre bouées et située à 6.5 milles au sud-ouest du phare du Four, à 10 milles à l'ouest-sud-ouest de la pointe du Croisic et à 5.4 milles au sud-sud-est des Grands Cardinaux (Hoëdic). Il sera équipé pour la mesure océanographique et météorologique redondants afin de disposer de relevés continus de l'environnement durant les campagnes d'expérimentation. L'infrastructure électrique permettra quant à elle une connexion avec le réseau moyenne tension d'EDF. Le SEM-REV sera également doté d'équipements de réception, de suivi et de contrôle des systèmes en cours d'expérimentation. Ces équipements seront hébergés dans un bâtiment situé sur le site croisicais de Pen Avel. Le bâtiment sera équipé des moyens de réception HF et filaire de toutes les données issues des capteurs océanographiques en mer, ainsi que des appareils qualifiant le signal électrique produit par les prototypes. Enfin, des moyens, notamment un navire de servitude, seront positionnés sur place pour les interventions rapides sur l'instrumentation et les prototypes en cours d'essais.

Vue simplifiée du site  (© : CENTRALE NANTES)
Vue simplifiée du site (© : CENTRALE NANTES)

Energies Marines Renouvelables