Vie Portuaire
Un nouveau système de surveillance maritime testé à Toulon

Actualité

Un nouveau système de surveillance maritime testé à Toulon

Vie Portuaire

Dans le cadre du projet européen I2C, la première expérimentation d’un système innovant de surveillance maritime s’est achevée la semaine dernière à Toulon. L’objectif du dispositif est de détecter et identifier en temps réel les activités illégales et criminelles en milieu maritime, en utilisant notamment de nouveaux types de capteurs et différentes sources d’information. Pour cela, le système s’appuie sur différents moyens de détection en mer, dans les airs et sur le littoral, qui communiquent des données vers un cœur logiciel. Doté d’algorithmes spécifiques, ce cerveau informatique peut analyser de manière dynamique la trajectoire et l’activité des navires, en corrélant les informations recueillies par les vecteurs de surveillance avec différentes bases de données, par exemple celles relatives au système d’identification automatique des navires (AIS), aux mouvements portuaires ou encore aux registres des sociétés de classification, qui donnent toutes les caractéristiques des bateaux (identité, immatriculation, dimensions, cargaison, provenance, propriétaire, historique des contrôles et des avaries, accidents…) ainsi que des photos.  

 

 

Le système I2C installé au CROSS Med (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Le système I2C installé au CROSS Med (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

 

 

DCNS à la tête d’un consortium regroupant 19 partenaires

 

 

Lancé en octobre 2010, le programme I2C, d’une durée de quatre ans, bénéficie d’un acronyme simple

Sécurité maritime Naval Group | Actualité industrie navale de défense Drones maritimes | Toute l'actualité des systèmes navals robotisés