Défense

Actualité

Un nouvel amiral à la tête des Forces Armées aux Antilles

Le contre-amiral Georges Bosselut a succédé, le 24 août, au le vice-amiral Loïc Raffaëlli comme patron des Forces Armées aux Antilles (FAA). Le commandant supérieur des forces armées aux Antilles (COMSUP FAA) et de la Base de Défense des Antilles dispose d’un état major interarmées et se trouve à la tête de près de 1250 militaires des trois armées, dont environ 900 permanents. Les FAA comprennent le Détachement Terre Antilles du 33ème Régiment d’infanterie de marine (DAT/33ème RIMa) implanté à Fort-de-France, en Martinique. Aux côté de ces unités de l’armée de Terre, la Marine nationale aligne, quant à elle, deux frégates de surveillance, les Ventôse et le Germinal, embarquant des hélicoptères Panther et Alouette III, ainsi que le bâtiment de transport léger Dumont d’Urville, auxquels s’ajoutent un bateau de la Gendarmerie maritime et un remorqueur portuaire, tous étant basés à Fort-de-France. Enfin, l’armée de l’Air est présente au sein des FAA au travers du Pôle aéronautique étatique du Lamentin.

Au cours des deux dernières années, durant lesquelles l’amiral Raffaëlli était aux commandes, l’Etat-major des Armées rappelle que les forces françaises basées aux Antilles se sont restructurées, avec la création de la base de défense et de son groupement de soutien, tout en menant à bien de nombreuses opérations : soutien à la population haïtienne après le séisme de 2010, renfort dans lutte contre l’épidémie de Dengue qui a durement touchée les Antilles en 2010, lutte contre le narcotrafic (plus de 10 tonnes saisies entre 2010 et 2012) et de nombreuses missions de sauvetage en mer et sur terre.

 

Le vice-amiral Rafaëlli (© : EMA)

Marine nationale