Croisières et Voyages
Un nouvel Aranui pour les archipels polynésiens

Actualités

Un nouvel Aranui pour les archipels polynésiens

Croisières et Voyages
Marine Marchande

Navire mixte, à la fois cargo et paquebot, le nouveau fleuron de la Compagnie Polynésienne de Transport Maritime est en achèvement à flot en Chine. Ce sera d’ailleurs le premier navire à passagers français réalisé dans ce pays, d’où sont sortis extrêmement peu de bateaux battant pavillon tricolore, à l’exception notoire du roulier Ville de Bordeaux, exploité depuis 2005 par Louis Dreyfus Armateurs pour le compte d’Airbus. CPMT a fait le choix de construire en Chine pour plusieurs raisons, dont la proximité géographique et la compétitivité des chantiers locaux par rapport à leurs homologues européens. 

Pour autant, la compagnie, qui a choisi le Bureau Veritas comme société de classification et appliquera la règlementation française puisque l'Aranui 5 adopte le registre national, a retenu un constructeur ayant l’habitude des réaliser des cargos, mais aussi des navires à passagers. Il s’agit du chantier Hunghai de Shidao, situé dans la province de Shingdao. Appelé à succéder à l’Aranui 3, en service depuis 2003, l’Aranui 5 y a été mis à flot le 8 février. Il doit rejoindre Tahiti en fin d'année en vue de débuter ses rotations au départ de Papeete en janvier 2016.

 

L'Aranui 5 pendant sa mise à flot (© CPTM)

L'Aranui 5 pendant sa mise à flot (© CPTM)

L'Aranui 5 avant sa mise à flot (© CPTM)

L'Aranui 5 avant sa mise à flot (© CPTM)

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur