Défense
Un nouvel engin de sauvetage de sous-marins pour la marine américaine

Actualité

Un nouvel engin de sauvetage de sous-marins pour la marine américaine

Défense

Le DSRV Mystic, popularisé par le film « A la poursuite d'Octobre Rouge », prend sa retraite. Depuis le 1er octobre, le Deep Submergence Rescue Vehicle (DSRV) a été remplacé par un nouvel engin de sauvetage de sous-marins. Le Submarine Rescue Diving and Recompression System (SRDRS) est un dispositif de secours transportable par avion et pouvant être installé sur un navire de sauvetage civil ou militaire. Il doit pouvoir être déployé en moins de 72 heures partout dans le monde. Le système comprend notamment deux Rescue Capable System (RCS), des engins sous-marins pilotés (équipage de 2 hommes et capacité de 16 passagers chacun) capables d'atteindre une profondeur de 900 mètres et dotés d'un module de secours pressurisé (Pressurized Rescue Module - PRM). La longueur de ces engins est de 7.62 mètres et leur largeur de 2.43 mètres.
Le programme SRDRS s'est déroulé en trois phases. La première à vu la livraison à l'US Navy, en 2006 de l'Atmospheric Dive System 2000 (ADS2000), équipement de plongée permettant l'inspection des sous-marins en détresse et le déblaiement des sas de secours encombrés par des débris. Après la mise en service du RCS, le système sera complet à l'horizon 2012, lorsque le Submarine Decompression System (SDS) sera opérationnel. Ce caisson de décompression permettra aux sous-mariniers sauvés de rester sous pression pendant le transfert du PRM aux chambres de traitement hyperbares à bord navire de secours.

Le DSRV Mystic (© : US NAVY)
Le DSRV Mystic (© : US NAVY)

A la différence du DSRV, qui devait être impérativement mis en oeuvre à partir d'un sous-marin modifié (accroché sur la coque, derrière le kiosque), le SRDRS est beaucoup plus simple d'emploi, grâce à sa mise en oeuvre depuis une bateau de surface, beaucoup plus facile à trouver près de la zone de l'accident qu'un sous-marin adapté au transport du DSRV. Le dispositif permet, ainsi, de gagner de précieuses heures dans les opérations de sauvetage.
Accepté par l'US Navy en 1977, le Mystic pouvait opérer jusqu'à 1500 mètres de profondeur. Long de 15 mètres pour une largeur de 2.5 mètres, son équipage était composé de 3 hommes (dont un infirmier) et il pouvait transporter jusqu'à 24 passagers. Son frère jumeau, l'Avalon, avait été retiré du service en 2000.
A noter que les Européens ont également développer un système de sauvetage de sous-marins. Baptisé Nato Submarine Rescue System (NSRS), ce système est composé d'un mini-sous-marin de 8.3 mètres de long pour une largeur de 3.5 mètres et une masse de 27 tonnes. Piloté par 3 hommes, il peut récupérer 15 sous-mariniers via les sas de sauvetage dont sont équipés les sous-marins de l'OTAN et les bateaux russes. A l'instar du système américain, il est mis en oeuvre à partir d'un navire. Des essais ont notamment eu lieu en mai, à Brest, à partir du bâtiment de soutien Argonaute.

Le NSRS mis à l'eau depuis l'Argonaute (© : MARINE NATIONALE)
Le NSRS mis à l'eau depuis l'Argonaute (© : MARINE NATIONALE)

US Navy / USCG