Croisières et Voyages
Mystic s'offre son premier paquebot grâce à la liquidation de CMV

Actualité

Mystic s'offre son premier paquebot grâce à la liquidation de CMV

Croisières et Voyages

La compagnie britannique Cruise & Maritime Voyages, plus gros opérateur à la croisière ayant à ce jour fait faillite, voit ses paquebots vendus aux enchères. Une première unité, le Vasco da Gama, a été adjugé à un repreneur, en l’occurrence la compagnie portugaise Mystic Cruises. Celle-ci s’offre ainsi le plus récent navire de la défunte CMV, dont la liquidation a été prononcée cet été.

Premier des quatre paquebots de la S Class d’Holland America Line, l’ancien Statendam est sorti en 1993 du chantier Fincantieri de Monfalcone, en Italie. Long de 219 mètres pour une jauge de 55.400 GT et une capacité de 1260 passagers, il était passé en 2015 chez P&O Cruises Australia, filiale comme HAL du groupe américain Carnival. Il y avait navigué sous le nom de Pacific Eden avec l’un de ses jumeaux, l’ex-Ryndam (renommé Pacific Aria) qui devait normalement être cédé en 2021 à CMV. Celle-ci avait racheté le Pacific Eden en 2019 mais, du fait de la crise sanitaire, l’a exploité moins d’un an.

 

Le Vasco da Gama (© FABIEN MONTREUIL)

Le Vasco da Gama (© FABIEN MONTREUIL)

 

Pour Mystic Cruises, il s’agit d’une belle occasion, mais aussi d’une évolution stratégique importante puisque ce navire est le premier paquebot de la compagnie. Celle-ci est pour mémoire une filiale de Mystic Invest, propriété de l’homme d’affaires portugais Mario Ferreira, qui s’est d’abord positionné sur les croisières fluviales avec la compagnie DouroAzul et l’opérateur allemand Nicko Cruises (racheté en 2015). Puis il s’est lancé dans les croisières maritimes avec une série de navires d’expédition réalisés au chantier WestSea de Viana do