Divers
Un paquebot de P&O s'échoue sur Koh Lanta

Actualité

Un paquebot de P&O s'échoue sur Koh Lanta

Divers

Le Pacific Sky, de la compagnie P&O, s’est échoué samedi près de l’île des Pins, en Nouvelle Calédonie. Selon l’Agence tahitienne de presse, qui cite les quotidiens locaux, le paquebot a heurté un récif après avoir rencontré un problème de moteur. La machine bâbord se serait emballée, rendant le navire incontrôlable et l’entraînant vers le rivage avec ses 1163 passagers et plus de 600 membres d’équipage. Un message d’alerte a été immédiatement lancé au PC Secours en mer qui a dépêché un hélicoptère de la gendarmerie et deux plongeurs. Ces derniers ont constaté que la proue s’était enfoncée de deux mètres dans le sable mais qu’elle avait bien résisté au choc et ne présentait pas d’avaries majeure (Par chance, le sable a empêché une déchirure de la coque). En attendant la fin des investigations et pour se remettre de leurs émotions, les croisiéristes en ont profité pour visiter l’îlot, où a été récemment tournée la série de télé réalité Koh Lanta.

Deuxième incident en six mois

Le commandant du paquebot, de son côté, a préféré attendre l’arrivée des remorqueurs Tamanou et Kaori, pour déséchouer son bateau. L’opération a été menée à bien hier et le Pacific Sky regagnait la haute mer dans la soirée.
Construit en 1984 par les chantiers français CNM, le Pacific Sky mesure 240 mètres de long pour un tonnage de 46.000 tonnes. C’est la deuxième fois en six mois que ce paquebot, habitué des îles calédoniennes, connaît une avarie de moteur. En mars dernier, il avait été immobilisé en pleine croisière sur l’île des Pins avec 1300 touristes à bord avant de finalement regagner Nouméa avec une seule hélice en état de marche. Suite à cet incident, il avait subi deux mois de travaux à Brisbane (Australie) afin d’en « finir une fois pour toute » avec ces soucis de propulsion, avait déclaré à l’époque son armateur.

Koh Lanta