Pêche

Fil info

Un pêcheur évacué de nuit devant la pointe du Raz

Pêche

Le 02 février  2016 à  01H57, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Corsen est informé par le Centre de Coordination Maritime de Toulouse qu’un marin du chalutier « Bara Dous » souffre de douleurs à l’épaule. 

Le « Bara Dous», un chalutier de 23,5 mètres immatriculé au Guilvinec, navigue en pleine tempête à 27 nautiques (50 kilomètres) à l’ouest de la pointe du Raz.

A la suite d’une conférence téléphonique avec le Centre de Consultation Médicale Maritime (CCMM) de Toulouse, le SAMU de Coordination Médicale Maritime (SCMM) du Finistère et le navire, la décision est prise d’évacuer le marin par hélicoptère vers le centre hospitalier de Brest.

Le CROSS engage alors l’hélicoptère d’alerte Caïman de la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic (Marine nationale) avec une équipe médicalisée à son bord. 

Celui-ci décolle à 03h20 et rejoint le chalutier qui est pris dans des creux de plus de 6 mètres et des rafales soufflant à près de 100 km/h. C’est dans ces conditions exceptionnelles que doivent agir le Caïman et l’équipe médicale. A 03h50, celle-ci est hélitreuillée sur un chalutier qui roule bord sur bord. Dans cet environnement hostile, il faut quasiment une heure de travail à l’équipe médicale pour préparer le blessé. A 04h45, la victime peut être remontée à bord du Caïman grâce au savoir-faire spécifique des pilotes et de l’équipage entrainés aux conditions extrêmes. 

L’hélicoptère quitte alors le navire et se dirige vers le centre hospitalier de La Cavale Blanche où le marin est pris en charge à 05H00.


Communiqué de la préfecture maritime de l'Atlantique, 02/02/2017