Marine Marchande
Un pétrolier disparaît mystérieusement des eaux des Emirats Arabes Unis

Actualité

Un pétrolier disparaît mystérieusement des eaux des Emirats Arabes Unis

Marine Marchande

Mais que s’est-il passé à bord du Gulf Sky ? AIS coupé, ce pétrolier de 247.2 mètres de long pour 48 mètres de large datant de 1998 a subitement disparu le 5 juillet du mouillage de Khor Fakkan, aux Emirats Arabes Unis. Il y était retenu depuis des mois pour un litige autour de sa propriété. Il semble que les Etats-Unis avaient gelé les fonds pour sa vente, accusant les acheteurs, Iraniens, de blanchiment. En conséquence, le vendeur n'ayant pas été payé avait intenté une action en justice aux Emirats Arabes Unis. Entre temps, ce Suezmax pouvant contenir un million de barils de brut aurait transféré illégalement des hyrdocarbures en Iran en fin d’année dernière.

Au moment de la disparition du Gulf Sky, 28 marins Indiens se trouvaient à bord. Ils ont finalement refait surface en Iran, d’où 26 d’entre eux ont déjà été rapatriés en Inde, tandis que deux autres restaient à Téhéran, en attente de papiers. Quant à leur navire, il a été localisé à partir de photos satellites, par le site TankerTrackers, à l’ouest du détroit d’Ormuz, en Iran, à 120 milles de sa position initiale, dans les environs du port de Bandar Abass, le 7 juillet.

Inquiète, l’ONG Human rights at sea avait signalé la disparition du pétrolier redoutant un possible enlèvement. Elle assistait l’équipage, bloqué depuis plus de trois mois à bord, sans salaire. Dans un communiqué commun avec l’administration du pavillon (La Dominique), l’ONG évoque un détournement par des « personnes inconnues » qui auraient forcé le transfert de l’équipage vers les eaux iraniennes. Mais elle n'a pas livré de détails sur les circonstances précises de ce détournement, bien qu’elle ait pu échanger avec le capitaine Singh qui commandait le navire.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.