Divers

Actualité

Un plan international pour la planification spatiale des mers

Divers

La Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO et la direction générale des affaires maritimes et des pêches de la Commission européenne ont présenté une feuille de route commune pour la mise en œuvre d’une planification spatiale maritime à l’échelle mondiale.

« La feuille de route identifie des priorités communes et des propositions concrètes pour les actions qui seront mises en œuvre dans les années à venir. Ces dernières ont pour but d’encourager le développement de l'aménagement du territoire maritime dans toutes les mers et tous les océans du globe dans le but de tripler la superficie, actuellement de 10% des ZEE mondiales, des eaux territoriales bénéficiant de l'aménagement de l'espace marin d'ici 2030 », écrit l’UNESCO. L’idée est de favoriser les activités maritimes, dans un cadre prévoyant un arbitrage en cas de conflit et une protection des ressources marines et de la biodiversité.

Une série de cinq domaines prioritaires a été identifiée : la planification spatiale maritime transfrontalière, l’économie bleue, la planification spatiale marine basée sur les écosystèmes, le renforcement des capacités et la compréhension mutuelle.

La COI de l'UNESCO et la DG-MARE coordonneront conjointement la mise en œuvre de la feuille de route en collaboration avec plusieurs acteurs concernés. D’autres activités sont prévues au cours des quatre prochaines années, y compris la création d'un forum international et d'ateliers consacrés à la PSM, le lancement de deux projets pilotes sur la PSM transfrontalière, l'organisation de la 3ème Conférence internationale sur la PSM qui se tiendra en juin 2021. La feuille de route a été présentée comme un engagement de la Conférence des Nations Unies sur l'océan (5-9 juin 2017) qui aura lieu au siège de l'ONU à New York.