Marine Marchande
Un plan social annoncé chez Maersk France

Actualité

Un plan social annoncé chez Maersk France

Marine Marchande

Coup dur pour les salariés de Maersk France, qui emploie 360 personnes au Havre, à Marseille et à Paris. Mercredi, en Comité d'Entreprise, la direction a annoncé un nouveau plan social. Pour le moment 105 postes seraient concernées. « Nous n'en sommes qu'à l'annonce et cela ne signifie pas forcément qu'il y aura 105 licenciements. On parle notamment d'un déplacement de service de Marseille au Havre, qui se traduira sans doute par des suppressions de postes, mais aussi des créations. Mais l'objectif est, évidemment, de compresser les effectifs, l'argument avancé étant une baisse d'activité en raison de la crise », explique-t-on de source syndicale. Le Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE) annoncé par la direction de Maersk France devrait s'étaler de la fin de l'année à juin 2010. Le 9 novembre, au cours d'un CE extraordinaire, de nouvelles précisions devraient être apportées et les négociations débuter avec les syndicats. « Nous pouvons en tous cas regretter que le CE n'ait pas nommé un expert, qui aurait pu vérifier les comptes et, peut-être, trouver des solutions pour diminuer le nombre de licenciements », estime un représentant du personnel.

Les syndicats réclament un changement de convention collective

Les syndicats, qui comptent bien obtenir un accord « le plus avantageux possible » pour les salariés, réclament, par ailleurs, une modification de l'actuelle convention collective. « Nous sommes toujours soumis à la convention des Transports et non à celle des armateurs. Or, en septembre, l'UES, née de la fusion entre les activités maritimes et logistiques, a été dissoute. Aujourd'hui nous n'avons plus de relations avec la branche logistique du groupe, qui est désormais gérée par Damco (ex-Maersk Logistics, ndlr). Nous réclamons donc un rattachement à la convention armateurs, qui protège bien mieux les salariés, par exemple en matières de primes de licenciement ».
Numéro 1 mondial du transport maritime conteneurisé, la compagnie danoise Maersk Line, fortement impactée par la crise, a supprimé cette année plusieurs milliers de postes à travers le monde. Comme certains de ses concurrents, le groupe espère, néanmoins, une reprise de l'activité en 2010.
A l'heure du « bouclage » de Mer et Marine, nous n'avions pas, encore, pu joindre la direction de Maersk France.

Maersk | Actualité du groupe maritime danois